Femmes de l'Autremonde 3 : Magie de pacotille de Kelley Armstrong

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

/!\ Ce livre a été lu à partir de l'édition numérique.

Titre : Femmes de l'Autremonde 3 : Magie de pacotille

Titre original : Women of the Otherworld : Dime Store Magic

Auteur : Kelley Armstrong

Nombre de tomes : série en 12 volume, en cours

+ 6 nouvelles & novellas

  • Men of the Otherworld
  • Tales of the Otherworld
  • Chaotic
  • Angelic
  • Counterfeit Magic
  • Becoming

[détail]

Nombre de pages : 544

Editeur : Milady

Editeur original : Bantam

Genre : Bit Lit

Prix de l'édition papier : 8 euros

Prix de l'édition numérique : 4,99 euros

Machine de test : Cybook Orizon

Format du fichier utilisé : Epub

DRM : sans

Résumé : Paige Winterbourne est une sorcière de vingt-trois ans, héritière de la direction de son Convent depuis la mort de sa mère. Sa vie pourrait être presque banale, avec son boulot dans l'informatique, si elle n'avait pas la garde d'une adolescente, Savannah, dont la défunte mère versait dans la magie noire. Depuis une année, Paige gère tant bien que mal les humeurs de la jeune fille et parvient presque à créer un cocon familial normal, jusqu'à ce que le père de Savannah la retrouve et décide de contester sa garde. Manque de bol, l'intéressé appartient à une puissante Cabale de mage. Double manque de bol, Paige ne peut compter sur personne d'autre qu'elle-même, le Convent l'abandonnant lâchement. A moins que Lucas Cortez, ce mage avocat qui prétend vouloir l'aider, puisse y faire quelque chose ?

Critique :

Troisième volume de Femmes de l'Autremonde. Troisième coup de coeur. Ce qui n'était pas gagné car Paige n'était pas vraiment un personnage qui m'attirait. Alors, je peux le dire tout de suite : j'avais tellement envie de connaître le dénouement que j'ai même profité de deux heures de route ce dimanche pour poursuivre le roman en voiture. Lire dans une voiture, sans avoir la gerbe en prime, ça doit faire au moins dix ans que ça ne m'était pas arrivé. Mais c'est peut-être un miracle de ma liseuse d'ebook plutôt que du bouquin en lui-même. Bref.

Cette fois, on quitte la meute d'Elena pour se concentrer sur Paige (la narratrice) et Savannah, adolescente caractérielle typique et ayant quelques problèmes à différencier le bien du mal. Toutes deux sont rencontrée pour la première fois dans le second volume, Capture. Magie de pacotille y fait directement suite. Bien que les évènements soient résumés, je ne saurais que trop vous conseiller de lire les deux précédents volume, ou au moins le second, pour pleinement comprendre l'intrigue.

Comme dans les deux précédents volumes, chaque chapitre ou presque se termine sur un cliff donnant envie de se précipiter sur le suivant. Kelley Armstrong nous livre un cocktail bien équilibré de drames (Paige se voit contester son droit de garde et subit des accusations de sorcellerie dans sa ville), de scènes cocasses (une réunion de wicca à poil dans un jardin), d'horreur légère (quelques morts relevés) et d'amour (grrrrr). Concernant ce dernier point, j'ai vraiment apprécié que l'auteur ne nous assène pas les sempiternelles et niaises scènes de déclarations et confirmations trop fréquentes dans la romance, qu'elle n'exagère pas non plus le côté amour interdit (une sorcière et un mage), et qu'elle opte plutôt pour quelque chose de plus subtil - si ce n'est plus adulte. D'autant plus que le sujet central du bouquin reste Paige dans son rôle de mère adoptive auprès de la - pas très équilibrée - Savannah et non pas "comment me trouver un mec potable et, s'il me reste encore assez de temps, sauver, peut-être, éventuellement, Savannah". Si Paige avait passé son temps à chercher une prise mâle pour sa prise femelle, ça n'aurait pas été très convainquant. Autre point appréciable : Paige a quelques kilos en trop. Lucas Cortez est pas mal mais n'est pas une espèce de gigolo ténébreux doté d'une beauté supérieure à Apollon - avec et sans feuille de vigne - et ayant toujours un excellent jeu de mots à placer.

Magie de pacotille nous en apprend aussi beaucoup plus sur l'univers de Femmes de l'Autremonde, tant par rapport aux sorcières qu'aux mages. J'avais un peu peur que ça fleure bon le n'importe quoi. Je ne suis pas vraiment fan de la sorcellerie à base de formules magiques et autres rituels symboliques (ça défit mon sens de la logique, je ne comprends pas pourquoi un mot a plus de pouvoir que la volonté, par exemple), mais l'univers de Kelley Armstrong reste clair et cohérent pour le moment, et ses personnages ne sont (presque pas) gros bill.

Un regret à formuler ? J'ai tout de même trouvé que Paige, Savannah et Lucas s'en sortaient trop facilement sur la fin, alors qu'ils accumulent les catastrophes tout le long de l'histoire. Non pas que tout soit résolu comme par magie à l'issue de ce volume, loin de là, mais que leurs ennemis sont trop facilement défaits alors que j'en attendais un peu plus. Ceci étant dit, j'ai hâte de découvrir Magie d'entreprise, parce que la situation dans laquelle se retrouvent nos trois héros à la fin est très intéressante et pleine de potentiel.

Côté traduction, j'ai trouvé le chapitre 1 en anglais sur le site de Fictionwise. Je ne prends pas la peine de citer des extraits cette fois car je n'ai rien de très pertinent à signaler. Même le titre français dudit chapitre, qui passe de "Bewitched, bothered and bewildered" à "Soucis, surprises et sortilèges", est plutôt bien trouvé. Cela ne signifie pas que le roman ne comporte aucune erreur de traduction, simplement que l'éditeur semble avoir respecté l'original (pas de réécriture flagrante). Par ailleurs, le style m'a paru meilleur, plus fluide, avec moins de répétition... même si là je ne sais pas si on le doit au traducteur ou bien à l'auteur elle-même.

Côté numérique, on a encore un ebook Bragelonne/Milady moyen. J'ai trouvé pas mal de fautes d'orthographe et c'est toujours lent. Ce qui n'est pas le cas chez d'autres éditeurs. M'enfin, ça reste quand même supportable. Histoire de ne pas terminer sur une note négative, je tiens quand même à signaler que je trouve les couv' des Femmes de l'Autremonde plus classieuses dans l'édition française.

Points forts :

  • Aussi bon que les précédents volumes
  • De la romance, mais pas gonflante
  • Vite, la suite

Points faibles

  • Une confrontation finale un peu facile ?

Share

Ajouter un Commentaire

Règle fondamentale : le Respect !

Tout commentaire aux propos injurieux, racistes, homophobes, sexistes, etc... se verra supprimé et son auteur averti ou supprimé/blacklisté si récidive !!

Merci également de commenter l'oeuvre et non la critique en elle-même.


Code de sécurité
Rafraîchir

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 80 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2017 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text