The Legend of Zelda - A Link to the Past sur Super NES

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 
Détails

 

Titre: The Legend of Zelda - A Link to the Past

Editeur : Nintendo

Développeur : Nintendo

Date de sortie en France : 
-Septembre 1992 sur Super Nes
-Mars 2003 sur Game Boy Advance
-Mars 2007 sur console virtuelle

Série : 3è opus de la série des Zelda

Autre(s) support(s) : Game Boy Advance, puis Nintendo DS/3DS/2DS, Wii et Wii U via console virtuelle.

Prix : Trop cher sur Super Nes (environ 1300€ neuf sur Amazon, environ 50€ d'occasion sur Amazon), une dizaine d'euros sur console virtuelle.

Genre : A-RPG

Rating : 7+

Online : Non

Trailer : 

 

 

Résumé : le paisible royaume d'Hyrule est menacé. La légende raconte que les trois déesses, après avoir achevé la création du monde, laissèrent une trace de leur passage, un symbole de leur pouvoir sous la forme d'un triangle doré nommé Triforce, qu'elles cachèrent dans un endroit secret, une sorte de monde parallèle que l'on connait sous le nom de Terre d'Or. La Triforce avait, dit-on, le pouvoir incroyable d'exaucer tous les voeux de celui qui la touchait.

Ce lieu mythique, censé être inaccessible aux humains, fut néanmoins violé par un bandit de grands chemins, nommé Ganondorf Dragmire. À la vue de la Triforce, ses compagnons devinrent comme fous, et chacun tenta d'atteindre le premier le symbole des dieux. Après une lutte sans merci, Ganondorf, les mains tâchées du sang de ses défunts comparses, prit la Triforce entre ses mains. 

Nul ne sut quel voeu fit Ganondorf, mais des malheurs inexpliqués commencèrent à frapper Hyrule. Le bon Roi demanda alors à sept grands sages, descendants des hyliens, un peuple d'êtres aux longues oreilles dotés de pouvoirs magiques sans précédents, d'utiliser leur magie pour sceller l'accès à la Terre d'Or. Mais l'enchantement nécessitait beaucoup de temps, et pendant l'incantation des sages, les chevaliers d'Hyrule repoussèrent tant bien que mal les hordes de monstres qui s'écoulaient du portail entre la Terre d'Or et le royaume d'Hyrule. Durant cette longue bataille, presque tous les chevaliers furent tués, mais grâce à leur sacrifice, la terre d'Hyrule avait enfin retrouvé la paix.

Bien des siècles plus tard, alors que l'Histoire était devenue une légende, Hyrule connut des catastrophes étranges. Des nuages sombres s'amoncelèrent au nord, annonciateurs de désastre, et l'endroit fut rebaptisé Montagne de la Mort. 

Mais le sang des hyliens s'était appauvri, et les descendants des sept sages qui scellèrent jadis la Terre d'Or, furent impuissants face à la force inconnue qui s'abattait sur le royaume. Un étrange sorcier nommé Aghanim fit alors son apparition, et en usant de pouvoirs magiques inconnus, il ramena la paix sur Hyrule. Pour le récompenser, le Roi le nomma conseiller en chef du royaume. Mais rapidement, d'étranges rumeurs commencèrent à circuler dans les couloirs du château. On disait qu'à la nuit tombée, Aghanim se livrait à des expériences étranges, dans le donjon. 

Par une nuit d'orage, alors qu'il dormait paisiblement, le jeune Link reçut une communication télépathique de la princesse Zelda : elle était retenue captive au plus profond du château, et le sorcier Aghanim avait pour projet de la sacrifier ! Elle suppliait à l'aide.

Lorsque Link s'éveilla, son oncle était déjà debout, équipé et paré. Il quitta la maison.

Inquiet, Link le suivit, guidé par les paroles télépathiques de la princesse. 

Il ne se doute pas une seconde que cette sortie nocturne le conduira à une quête épique pour la survie du monde...

 

 

Critique : sorti sur Super Nintendo au début des années 90, cet épisode de la longue série à succès des Zelda est considéré par beaucoup comme le meilleur. 

Doté d'un scénario sympathique et, surtout, clairement affiché, contrairement au premier opus sur NES, ce Zelda est aussi une bombe au niveau des graphismes, du gameplay, de l'univers, de l'ambiance...

 

Dénué de la plupart des aspects classiques du RPG, comme la montée en niveau, les caractéristiques ou les compétences, ce Zelda n'en reste pas moins un véritable A-RPG. Le système de combat se déroule donc en temps réel, avec les ennemis visibles. 

En plus de la traditionnelle épée, Link a à sa disposition tout un arsenal, comme l'arc, le boomerang, les bombes, et divers objets magiques qui ouvrent de nombreuses possibilités, comme le Gant de Puissance ou la Canne de Somaria.

La fenêtre des objets, accessibles via le bouton START.
Il
 en manque quelques-uns...

 

 

La mission de Link est simple : il doit accomplir la prophétie en rassemblant les trois Pendentifs, qui lui permettront de retirer l'épée Excalibur du rocher où elle est plantée. Ce n'est qu'avec cette épée qu'il pourra combattre le sorcier Aghanim et libérer la princesse Zelda. 

Mais le sorcier a plus d'un tour dans son sac, et à sa défaite, il entraine Link dans le Monde des Ténèbres, une sorte de monde parallèle créé par le gros méchant de l'histoire. 

 

On explore ainsi deux mondes, identiques mais différents, comme les deux faces d'une même pièce. 

 

Graphiquement, le jeu est magnifique, les décors sont très colorés, et chacun des deux mondes a son identité propre, très marquée, soutenue par une ambiance sonore impeccable, dynamique, qui donne envie de partir à l'aventure ! Epique dans le Monde de la Lumière, elle se fait sombre et inquiétante dans le Monde des Ténèbres.

 

La carte du Monde de la Lumière.

 

Les énigmes qui jalonent les donjons sont parfois plutôt velues, et certains objets nécessitent des détours pour être obtenus, sans compter ceux qui sont totalement en dehors de la voie scénaristique.

 

Pour résumer : graphismes somptueux, bande-son dynamique et entrainante, gameplay ciselé comme un diamant, The Legend of Zelda : A Link To The Past est un de ces rares jeux qui ne vieilliront jamais, et que tout joueur qui se respecte, de quelque génération qu'il soit, se doit d'avoir fait au moins une fois !

 

 

Points positifs : 

 

  • graphismes
  • musiques
  • gameplay

 


 

Points négatifs : 

  • trop court !!

 

Share

Ajouter un Commentaire

Règle fondamentale : le Respect !

Tout commentaire aux propos injurieux, racistes, homophobes, sexistes, etc... se verra supprimé et son auteur averti ou supprimé/blacklisté si récidive !!

Merci également de commenter l'oeuvre et non la critique en elle-même.


Code de sécurité
Rafraîchir

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 46 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2017 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text