Moonlight

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

 

Titre : Moonlight

Titre original : Moonlight

Créateurs : Ron Koslow, Trevor Munson

Durée : 42 minutes par épisodes

Pays d’origine : US

Nombre de saison et d'épisodes par saisons : 1 saison :
2007/2008 : 16 épisodes

Dates de 1ère diffusion/sorties en DVD :
1ère diffusion US : 28 septembre 2007
1ère diffusion France : 07 septembre 2008
Sorties DVD de l’intégrale saison 1 : US/20 janvier 2009 ; France/13 janvier 2010

Genres : Fantastique, Enquête, Romance

Bande annonce :

 

Acteurs :

Résumé :
Voilà 60 ans que Mick St John a été mordu par sa femme Coraline lors de leur nuit de noce et qu'elle le transforma en vampire... maintenant il vit à Los Angeles et officie comme détective privé bien décidé à aider le plus de gens possible. De plus, après avoir sauvé une petite fille des griffes de Coraline 22 ans plus tôt, il a décidé de changer radicalement de façon de vivre, se procurant depuis son sang à la morgue, et quand il recroise de nouveau cette jeune fille, devenu depuis une journaliste accomplie, déterminée et séduisante, il va devoir tenter de concilier sa vie d'immortel et son amour pour cette mortelle...

Critique :
Lors de l’annonce de la mise en chantier de la série (au pitch terriblement peu original ! <_<) et les premières images (notamment un extrait où on voyait St John se faire mordre par sa femme-vampire pendant leur nuit de noce) franchement Moonlight avait tout du bide assuré et de la série morte née ! >_< Si je n’avais pas été accroc (!) aux histoires de vampires, je ne me serais pas penchée une seule seconde sur cette série ! Mais voilà : j’aime les histoires de vampires ^^ donc j’ai fini par suivre avec intérêt la production de la série et les va-et-vient au niveau du casting et du staff et j’ai surveillé assidûment les trailers et images… et au file du temps j’ai été de bonnes surprises en bonnes surprises : casting beaucoup plus alléchant qu’au début, David Greenwalt engagé comme Showrunner (même s’il a finalement déserté le poste à un mois du season premiere) et promos de plus en plus intéressantes et surtout de plus en plus originales et drôles ! Résultat des courses : j’étais finalement impatiente comme pas possible de voir le résultat ! ^^

Alors avant tout, petite parenthèse sur David Greenwalt et les changements opérés pendant son (trop) bref passage entant que Showrunner de la série : le résultat final lui doit beaucoup c’est certain ! Déjà il a eu la judicieuse idée de remplacer Shannon Lucio par Sophia Myles ! Pourquoi ce choix est selon moi judicieux : simplement parce que Shannon Lucio n’a pas (au vu des premières promos) suffisamment de charme ni de charisme pour le rôle de Beth… et après visionnage Sophia Myles (que je ne connaissais qu’à travers son rôle dans Underworld) m’a complètement convaincue.
Ensuite, Greenwalt a également décidé de remplacer Rade Serbedzija (acteur relativement âgé) par un p’tit jeunot : Jason Dohring. Tout le monde connait cet acteur grâce à son rôle de Logan dans Véronica Mars, et je l’apprécie beaucoup, mais ce qui me plait le plus dans tout ça c’est tout bonnement l’idée que l'un des plus vieux vampires vivant à L.A. (dixit St John) soit physiquement âgé de 25 ans et des brouettes… j’aime le paradoxe ^^. Au delà de ça, niveau performance d’acteur, Dohring n’est pas des plus convaincant au début de la série mais au file des épisodes il réussit à rendre son personnage attachant.

Autre changement au casting : le rôle de Coraline (la femme de St John) est aussi tenue par une nouvelle actrice (Shannyn Sossamon), au vu de la seule scène que j’ai pu regarder avec l’ancienne actrice (Amber Valletta), la scène de la nuit de noce, ce n’est pas un mal !! ^^;
Mais là où on peut le mieux apprécier les changements effectués par Greenwalt c’est en regardant la première vraie promo faite avant son arrivé sur le projet et en la comparant ensuite avec le résultat final : on constate immédiatement qu’il a complètement remanié la storyline du pilot (ouf !) et a insufflé une vraie légèreté au personnage de St John, ainsi qu’au ton général de la série.

On remarque aussi que Alex O’Laughlin joue un St John plus sûr de lui et moins « droopy » sur les bords ^^; Le personnage fait preuve d’humour et d’autodérision très appréciable, en témoigne la promo style "Entretien avec un vampire" dont un morceau est carrément repris en début du pilot histoire de nous présenter succinctement les règles vampiriques qui régissent la série : les pieux et la lumière ne tuent pas les vampires mais on découvrira qu'ils les affaiblissent quand même, ils peuvent manger de l’ail sans problème autre que le goût et St John ne dort pas dans un cercueil mais dans un congélateur ! ^^ Pour tuer un vampire il faut donc soit le brûler, soit lui faire perdre la tête… littéralement bien sûr ^^.

Bon, assez parlé des prémices de la série, rentrons maintenant dans le fond du sujet ! Avouons le : le pilot n’est pas forcement très convaincant ! Il sert davantage à nous présenter les personnages et leurs relations qu’à réellement nous prendre dans les filets d’une enquête « passionnante » car justement, de ce point de vu le pilot peu décevoir : cette première enquête n’a absolument, mais alors absolument rien de passionnant ! >_< On devine immédiatement qui est l’assassin, on se fiche royalement des personnages liées à l’enquête elle-même, et les pseudos adorateurs de vampires qui se prennent pour des vampires, on nous a déjà fait le coup 15 mille fois… mais en même temps ça aurait pu être pire (il suffit de jeter un oeil sur la toute première promo de la série, pré-Greenwalt, pour s'en convaincre ! ^^).
Ce pilot nous indique tout de suite où regarder : les enquêtes ok vous en aurez, mais ne vous attendez pas à des modèles d’intelligence et/ou d’inventivité (même si certaines sont sympas) car le point important de la série n’est pas là ! Le cœur de la série ce trouve dans son personnage principal et dans sa relation avec Beth.

Alex O’Laughlin est terriblement convaincant dans son rôle de St John : charismatique, charmeur, drôle, mais avec une part sombre, il est immédiatement sympathique. On découvre sa vie et sa façon d’appréhender son statut de vampire. Son « mentor »,  Josef (Jason Dohring) est l'un des plus vieux vampire vivant à L.A. et accessoirement un magna de la finance, c’est aussi l’un de ses rares amis vampires et lui et St John n’ont pas vraiment la même façon de voir les choses (Josef aime le sang frais, St John se fourni en sang à la morgue). Arrive ensuite LA fille (bah oui : à la base c’est quand même une histoire de vampire qui tombe amoureux d’une mortelle) : Beth (Sophia Myles), une journaliste au caractère bien trempé (mais pas au point d’être énervante ^^), avec un peu la même légèreté et drôlerie que St John : on constate que le courant passe vite et bien entre les deux personnages et l’alchimie entre les deux acteurs est parfaite ! A noter aussi qu'elle ne tient pas le rôle de la sempiternelle demoiselle en détresse : eh oui, elle sait aussi se défendre la miss ! Donc mission réussie pour la série : le « couple » vedette tient largement la route !

Côté réalisation c’est très réussi : visuellement très propre et beau, bien rythmé, avec en prime quelques plans et effets de style bien sympathiques… les scènes d’actions sont très efficaces et je crois que j’ai rarement vu des superpouvoirs aussi bien rendus à l’écran (St John saute de partout, grimpe aux murs, se déplace ultra vite, a une force surhumaine, etc… tout est très bien retranscrit visuellement mais de façon soft). Niveau maquillage, l’effet vampirique est vraiment classieux : teint qui pâlie (limite cadavérique), yeux blancs opaques et bien sûr de jolies canines sans carie et en prime : St John a un jolie grognement ^^ !
Niveau bande son, entre les compos discrètes mais qui soutiennent bien les scènes et les inserts avec des chansons pop-rock de qualité, nos oreilles sont gâtées !

On suit donc les 16 épisodes avec un réel plaisir et la relation Mick/Beth évolue vite et bien… mais voilà, toute bonne chose a une fin : malgré un assez bon accueil des spectateurs et des chiffres d’audience honorables, la série a été annulée. Il faut avouer que la vraie raison est toute simple : mauvais timing ! Déjà la saison 2007/2008 est celle de tous les malheurs pour les séries car c’était l’année de la grève des scénaristes, d’où des saisons raccourcies (à noter que 3 épisodes supplémentaires ont quand même été tournés au moment de l’arrêt de la grève !) mais surtout, la folie vampirique dans laquelle on se trouve actuellement n’a commencée que l’année suivante ! A un an près la série aurait eu de meilleures chances et aurait sans doute eut plus d’épisodes produits ! Une rumeur persistante, depuis le retour des vampires aux premiers plans, parcoure la toile : Moonlight pourrait revenir… en tout cas certains des acteurs et producteurs chercheraient vivement à la réanimer ; je n’y crois pas trop mais je croise quand même les doigts bien fort ^^

En bref : je suis vraiment satisfaite du ton de la série et des choix faits, la ressemblance avec la série Angel (un autre détective vampire de L.A.) s’arrête bel et bien au pitch de départ ! Le traitement est tout autre ici, le plus notable restant le fait que la série se focalise d’abord sur les personnages, leurs relations et les enquêtes, le tout à la sauce vampirique bien sûr, et ne cherche pas l’esbroufe : on croise uniquement des vampires et il n’existe rien d’autres de surnaturel là-dedans (pas de démons, pas de fantômes, pas de loup-garou ou de sorcières, ni de dimension parallèle, etc...), une vraie série de vampire c’est agréable et finalement ça change ^^.

  • Points positifs :
    + Alchimie parfaite entre Beth & Mick
    + Ton assez léger et agréable
    + Réalisation de qualité
    + Excellente bande son

  • Points négatifs :
    - Des enquêtes parfois faiblardes
    - Une seule saison
    - Arrivée un an trop tôt

Share

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 10 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2020 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text