Addict de Jeanne Ryan

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

Couverture Addict de Jeanne Ryan

Titre : Addict

Titre original : Nerve

Auteur : Jeanne Ryan

Nombre de tomes : 1

Nombre de pages : 344 pages

Éditeur : Robert Laffont

Éditeur original : Dial

Prix : 16.06€

Genre : Science-fiction, Thriller

Résumé : Un jeu sans règle ni pitié. Qu'êtes-vous prêt à perdre pour gagner ? 

ADDICT est un jeu qui diffuse sur Internet des défis filmés en direct. Vee, 17 ans, ne sait pas si elle aura le cran d’y participer. Mais les organisateurs connaissent ses désirs les plus secrets et finissent par la convaincre avec des cadeaux qu’elle ne peut refuser et un partenaire irrésistible…

Dès qu’elle fait équipe avec le beau Ian, Vee ne peut qu’accepter le défi suivant, puis un autre, et encore un autre… D’autant que l’engouement des milliers d’Observateurs en ligne la pousse à dépasser ses limites et ses peurs.

Bientôt, le jeu prend un tournant plus que malsain : dangereux. Mais comment décrocher quand on est devenue complètement addict ?

Critique : Je dois dire qu’en refermant ce livre j’ai un avis plutôt mitigé. J’ai adoré le début, et je me suis même dit que ce livre portrait très bien son nom car j’avais du mal à ne pas continuer à la fin d’un chapitre. Mais la fin, les quatre ou cinq derniers chapitres, a malheureusement tout fait basculé et je suis très déçue par cette fin. Certes, c’était assez inattendu, mais ça reste décevant.

Pour faire simple sans trop spoiler, le dernier défi semble mettre en danger la vie des joueurs. C’est là que Vee, notre héroïne, décide qu’il est plus que temps d’arrêter cette folie. Le truc, c’est que moi en tant que lectrice, je n’ai pas été du tout convaincue que la vie de ces jeunes gens étaient réellement en danger. Soyons francs : oui, la téléréalité de nos jours est complètement débile (mais a-t-elle été un jour autre chose ?) et demande parfois des trucs dangereux (Koh-Lanta, pourquoi te sens-tu visé... ?). Néanmoins, je pense qu’on est tous d’accord pour dire qu’il n’est clairement pas dans l’intérêt des organisateurs qu’il y ai un mort. La preuve justement avec le jeu suscité.

Mais reprenons du début. Au début Vee est une ado banale qui est toujours dans l’ombre, et plus particulièrement dans l’ombre de sa meilleure amie Sydney. C’est en parti pour cette raison, et pour se prouver à elle-même qu’elle peut faire des choses dingues qu’elle décide de reveler un des défis préliminaires du jeu Addict. Le problème, c’est qu’une fois qu’on met le doigt dans l’engrenage, il est difficile de le retirer. Et c’est parce que Vee est banale qu’on peut s’identifier facilement à elle. Sans compte qu’elle est assez superficielle, à l’image de notre société ultra consommatrice actuelle.

Dans ce livre, on voit tout de suite le problème que nous avons avec les réseaux sociaux : on balance plein d’infos plus ou moins persos et quasi n’importe qui peut les utiliser. Sans compter les techniques marketing qui consistent à vous tracer sur les sites et ainsi vous montrer de jolies pub en relation avec vos recherches, ou carrément à vous envoyer des mails, voire des courriers. 

De ce fait, le principe de ce jeu de téléréalité étant de relever un défi pour gagner des cadeaux, il est d’autant plus facile pour Addict de récupérer toutes les informations nécessaires pour appâter leurs poissons avant de les jeter aux lions. Car oui, les Observateurs, ceux qui suivent les joueurs comme des paparrazzi, sont pas franchement sympathiques par moment, à l’image, encore une fois, de notre société ultra individualiste (mais ça, ça a toujours été je pense).

Ensuite, on voit clairement le problème des téléréalités : du sensas, toujours plus de sensationnel ! Plus les événements sont susceptibles de créer un sentiment fort des spectateurs envers les participants (compassion, peur, colère, etc.), plus l’audimat a des chances de grimper, et les sous avec.

C’est donc pour tout cela que j’ai adoré le livre au début. On y voit la plus grande noirceur de notre société, et c’est malheureux à dire, mais moi-même j’ai trouvé que ce ne devait pas être si horrible. Le gros problème c’est que l’auteur n’a pas su continuer son crecendo vers l’effroi de la découverte de cette société si noire, et j’en suis venue à me dire qu’à la place de Vee j’aurais peut-être été jusqu’au bout, comme les autres. Comme je le disais au début, je n’ai pas été convaincue que leur vie était réellement en danger. Pour moi, tout n’était que tournure psychologique en vue de terroriser les participants : le mental peut nous faire voir beaucoup de choses.

Le principe était donc très bon, excellent même, mais très mal exploité sur la fin. Sans parler de Tommy qui est un personnage très étrange. Un coup il est sympathique, un coup il est méchant, un coup il est pour Addict, un coup il est contre… J’ai pas vraiment compris l’intérêt. 

  • Points positifs :
    + Personnage principal auquel on peut facilement s'identifier
    + Montre la noirceur de notre société (réseaux sociaux, téléréalité, marketing à outrance, ...)
  • Points négatifs :
    - Fin décevante et peu convaincante

Share

Ajouter un Commentaire

Règle fondamentale : le Respect !

Tout commentaire aux propos injurieux, racistes, homophobes, sexistes, etc... se verra supprimé et son auteur averti ou supprimé/blacklisté si récidive !!

Merci également de commenter l'oeuvre et non la critique en elle-même.


Code de sécurité
Rafraîchir

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 15 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2017 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text