Eighty days, tome 1 : 80 Notes de jaunes de Vina Jackson

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

80 notes de jaune

Titre : Eighty days, Tome 1 : 80 Notes de jaune

Titre original : Eighty days, Tome 1 : Eighty days yellow

Auteur : Vina Jackson

Nombre de tomes : 2 (malheureusement...)

Nombre de pages : 427 pages

Éditeur : Milady

Éditeur original : Orion

Prix : 15.11€ pour la version papier et 9.99€ pour la version numérique

Genre : Romance por... euh érotique.

Résumé : Prisonnière d'une relation en demi-teinte, Summer, violoniste passionnée, trouve refuge dans la musique. Elle passe ses après-midi à interpréter Vivaldi dans le métro londonien. Quand son instrument est détruit, elle reçoit un message d'un admirateur secret. Dominik, séduisant professeur d'université, se propose de lui offrir un violon en échange d'un concert... très privé. 

Dominik et Summer se jettent alors à corps perdu dans une liaison sulfureuse aussi imprévisible qu'excitante. La jolie violoniste laisse libre cours à des pulsions interdites et s'abandonne enfin à la passion, mais elle va découvrir qu'il n'y a pas de plaisir sans souffrance...

Critique : Ce n’est vraiment pas mon genre de faire la critique d’un livre que je n’ai pas terminé, mais là je pense en avoir lu plus qu’assez pour me faire un avis et le donner sans continuer cette torture. Et aussi parce qu’il faut que ça sorte : J’EN PEUX PLUS !! 

Tout d’abord, j’ai pu lire beaucoup de comparaisons avec Cinquante nuances de Grey, et mis à part le titre du même genre, ça n’a strictement rien à voir ! Si les scènes romantiques (oui, c’est du cul, mais c’est romantique quand même tellement c’est guimauve) sont belles et bien présentes dans Fifty Shades, ici on n’a droit qu’à des scènes de cul pures et dures (sans mauvais jeu de mots !) limite à la façon d’un porno... Ça vous donne une idée du niveau quoi.

Ce que j’ai vraiment détesté dans ces scènes, c’est qu’on a du cul pour du cul, c’est même pas pour meubler l’histoire, c’est vraiment juste pour faire mousser le lecteur. Enfin, je dis ça, mais personnellement, ça ne m’a pas touchée plus que ça. Le problème n’étant pas que c’est mal écrit ou même mal décrit, mais l’érotisme à la mode BDSM ce n’est définitivement pas ma tasse de thé.

Néanmoins, le véritable point noir de ce livre, selon moi, et qui a finalement eu raison de ma patience et de ma curiosité (c’est pour dire !!), c’est la chronologie. Vous avez déjà vu un livre qui raconte un coup à la première personne, un coup à la troisième, revient à la première, et ainsi de suite, le tout en faisant des sauts dans le temps dans tous les sens pour nous dire ce que font les deux personnages principaux à chaque fois ? Eh bien avec 80 Notes de Jaune, c’est ce qu’on a, et c’est vraiment usant à la longue.

Pour quand même donner un petit point positif, j’ai apprécié le fait de ne pas avoir une héroïne complètement écervelée et naïve. Mais au final elle passe tellement pour la fille qui se laisse facilement manipuler et entraîner par les gens qu’elle côtoie, que je n’ai pas réussi à avoir ne serait-ce qu’un peu de sympathie pour elle.

Difficile en fait de trouver vraiment un bon point à cette histoire... C’est très rare, mais voilà une histoire que je ne recommande pas du tout ! J’ai perdu mon temps à la lire, ça m’apprendra à rentrer dans un phénomène de mode ^^

Pour terminer, je reprendrai juste des paroles de Roci : "MILADY WTF SERIOUSLY!"

  • Points positifs :
    + Euh... attendez, je réfléchis encore...
  • Points négatifs :
    - Tout, de l'histoire aux personnages en passant par le style de l'auteur.

Share

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 36 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2019 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text