Par-delà l'océan de Nicolas B.Wulf

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

/!\ Ce livre n'existe qu'en édition numérique

Titre : Par-delà l'océan

Auteur : Nicolas B.Wulf

Nombre de pages : 115 pages

Editeur : Numerik:)ivres

Genre : aventure, fantasy, piraterie

Prix de l'édition numérique : 4.99 euros

Machine de test : Cybook Orizon

Format du fichier utilisé : Epub, AZW (Kindle)

DRM : sans, tatouage indiquant votre nom/prénom et email sur la plupart des pages

Résumé :

Nickolah Dothiriel porte un lourd héritage; être le fils de Filhip Dothiriel, le Fléau des Dix Océans, l’un des pirates le plus connu et le plus respecté.

Las des quolibets dont il est la victime, Nickolah finit par accepter le commandement du navire de son père, la Dalvénia, pour partir à la recherche d’un corsaire à la solde du royaume Hyspan.

À ses côtés, des pirates chevronnés, un jeune mousse plein d’entrain, un étranger sorcier vaudou. Effrayé par l’idée d’une mutinerie, inconscient de la magie qui imprègne le monde dans lequel il vit, Nickolah ignore encore jusqu’où le portera son voyage.

Car, par-delà l’océan, c’est un héritage bien plus ancien et bien plus étrange qui attend le jeune capitaine.

Critique :

Ce que j'adore avec mon Orizon, c'est aller fureter dans le catalogue de Bookeen pour dénicher des récits fantastiques inédits sous format papier. Ils ne sont pas chers et je fais parfois de belles découvertes. Par-delà l'océan de Nicolas B.Wulf est un de ceux-là. Il attire d'autant plus l'oeil qu'il a une très belle couverture. Autant dire que ce court roman piraterie, un peu plus que mâtiné de fantasy, ne pouvait pas espérer mieux que de tomber entre les mailles de Numeriklivres. Car, à n'en pas douter, seuls les micro éditeurs papiers lui auraient donné sa chance et, si la reconnaissance critique aurait peut-être été là, les ventes non. Avec le numérique, c'est un tout autre circuit de distribution/diffusion qui s'offre et nombre de lecteurs, comme moi, n'hésite pas à revenir sur les "anciens titres" sans se soucier de la nouveauté et de la dernière mode.

Par-delà l'océan est un récit d'aventure pur jus se déroulant dans un univers de fantasy cohérent, sans doute car l'auteur a puisé son inspiration dans le monde réel plutôt de d'inventer n'importe quoi (on reconnaîtra facilement Hyspan un royaume typé "européen" et en Ocyn un mixte entre la Chine et le Japon). Tout s'enchaîne vite et on n'a pas le temps de s'ennuyer. Il y a des monstres, de l'exotisme, des combats épiques et des duels entre bateaux. Le style est bon, les descriptions claires même pour ceux qui ne connaissent rien à la marine. J'ai apprécié l'introduction de passage épistolaire en début de chapitre, qui permet de mieux connaître Filhip, père du héros, personnage omniprésent dans l'intrigue et pourtant décédé à ce moment là. Arrivé à la fin du roman, je n'ai eu qu'une envie : connaître la suite.

Cependant, Par-delà l'océan donne parfois au lecteur le sentiment que tout est précipité. Bien entendu, ce sont les personnages secondaires qui en souffrent le plus. Ainsi, j'aurais aimé que le personnage du corsaire soit un peu plus développé (je n'ai pas eu le temps de le craindre ou, à l'inverse, de le plaindre), tout comme celui du Mousse. En fait, j'aurais aimé que l'on s'attarde un peu plus sur les sentiments des différents protagonistes. Par sentiment, je n'entends bien sûr pas "sentimentalisme" (pitié non !). Simplement, ils paraissent parfois un peu effacés et on a l'impression que le récit est très détaché de leurs états d'âmes. Bien sûr, je ne dis pas qu'il aurait fallu passer 50 pages là-dessus mais le rythme du récit n'aurait pas souffert s'ils avaient été un peu mieux caractérisés par l'ajout de passages au moment opportun. C'est, vraiment, le seul défaut que j'ai trouvé à l'histoire.

Ceci dit, ce n'est que le premier court roman (ou novella) de Nicolas B.Wulf (qui a tout de même publié quelques nouvelles à côté). L'auteur a un potentiel évident et ne peut que s'améliorer. Autant dire que je vais suivre de près son actualité. Et c'est la preuve, si était besoin, que les éditeurs numériques ne sont pas des éditeurs "poubelle" et qu'ils se soucient vraiment de la qualité.

Points forts :

  • Un style très bon
  • Un récit d'aventure bien rythmé et sans atermoiements

Points faibles :

  • Personnages secondaires paraissant effacés par rapport au héros

Le site de l'auteur

Share

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 108 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2019 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text