Zoé Bonhomme 1 : Zoé a trop bu ! de Lucy Gareth

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

/!\ Ce livre n'existe qu'en édition numérique

Titre : Zoé Bonhomme 1 : Zoé a trop bu

Auteur : Lucy Gareth

Nombre de pages : 82 pages

Editeur : Numerik:)ivres

Genre : sentimental/chick lit, humour

Prix de l'édition numérique : 1.99 euros

Machine de test : Cybook Orizon

Format du fichier utilisé : Epub et streaming (disponible en PDF)

DRM : sans, tatouage indiquant votre nom/prénom et email sur la plupart des pages

Résumé : Oui, Zoé Bonhomme est une femme, une vraie. Zoé Bonhomme a un compte sur Twitter et sur Facebook. Elle a blog à elle. Dans son sac à main, il y a un iPhone qui ne la quitte jamais. Zoé Bonhomme aime la vodka au miel, c'est son péché mignon. Elle l’aime d'ailleurs un peu trop. Zoé Bonhomme travaille et fait la fête. Et devinez ce qu’elle cherche ? Le grand amour bien évidemment. Ce qui n'est pas le plus facile,  surtout lorsque Zoé a trop bu et qu'elle ne se souvient plus de rien...

Critique :

Et voilà ! Il m'a fallu un fil d'actualité sur Facebook, un résumé et un peu de curiosité. Après les rééditions électroniques de Bragelonne et Le Bélial', je saute de plein pied dans la publication purement numérique, avec l'éditeur Numerik:)ivres. Concrètement, cela signifie que Zoé Bonhomme n'existe pas (encore ?) en papier.

Je dois avouer que Zoé Bonhomme n'est pas du tout mon style de littérature. Qu'importe l'enrobage, les histoires d'amour me font sourciller avec perplexité : mais pourquoi tout le monde se prend la tête avec ça alors que c'est tellement génial d'être célibataire ? Comme je le disais il n'y a pas si longtemps à quelqu'un : "au moins, le gros gâteau chocolat-poire en forme de coeur de la St Valentin, tu peux te le manger toute seule dans ton canapé, avec ton poncho et tes chats, à revoir l'intégral de Retour vers le futur". Bon, ok, tout bien considéré, je n'ai peut-être pas ajouté ce qui suit après "canapé". Pourtant, si Zoé Bonhomme n'est pas mon genre, cela ne signifie pas que j'ai détesté. C'est drôle, j'ai rigolé plusieurs fois, j'ai passé un bon moment qui m'a fait oublier certains soucis, Zoé est un personnage très sympathique et qui m'a beaucoup plu. Cependant, j'ai l'impression qu'il manque quelque chose. Si l'écriture moderne de Lucy Gareth est très agréable, j'ai trouvé que c'était un peu trop light aussi. Je ne suis pas forcément fan des longues descriptions centimètre par centimètre, mais là c'était bizarre de n'en avoir quasiment pas. En fait, j'ai même eu l'impression de lire un blog à la troisième personne (ou une histoire publié sur un blog par billet court). Bon, ça colle au côté numérique de la chose diront certains, de même qu'à l'univers très actuel du bouquin, mais je ne suis pas tout à fait conquise par cet aspect.

Ceci étant dit, le concept de Zoé Bonhomme me plaît beaucoup. C'est sous forme d'épisodes (ou de roman feuilleton si vous préférez) et j'ai toujours eu un faible pour les histoires à suivre comme dans une série TV. Même si je l'ai justement lu dans mon canapé avec mon poncho, mon chat et mes guimauves, c'est rapide à lire pour qui emprunte les transports en commun longtemps, mais pas suffisamment longtemps pour bouquiner un roman complet. Par ailleurs, c'est rempli d'images plutôt bien foutue (en couleur sur une tablette ou en streaming sur le PC). Petits mots, dessins, carte postale, extraits Facebook... On va peut être me considérer comme une grosse gamine mais j'adore les bouquins avec ce genre d'insertion ou des illustrations. Pour 1,99 euros, avec un accès illimité aux différents formats, c'est une bonne affaire.

Par contre, la version Epub ne me satisfait pas totalement. Mon écran est un 6" et certaines images ne s'affichent pas en entier. Il me semble que ce problème pourrait être réglé via le css. La mise en page me paraît améliorable aussi. Je trouve dommage qu'il n'y ait pas d'indentation alors que la chose est possible avec text-indent. Cette absence d'indentation est présente aussi dans la version streaming. Par ailleurs, l'espace entre chaque saut de ligne me paraît trop exagéré sur l'Epub alors que ce point est convenablement géré sur la version streaming. Le dernier truc qui m'a un peu agacé, c'est le tatouage avec mon nom/prénom + mail à chaque page du début et en fin de chaque chapitre. Je suppose qu'on s'y habitue, mais je me demande quand même si ce n'est pas un peu exagéré. Ceci étant dit, je préfère largement ça à des DRMs.

Concernant le streaming, je ne sais pas si c'est l'éditeur lui-même qui le génère ou Immatériel, mais j'ai noté que l'index ne semble pas marcher. On est donc coincé sur le chapitre 1. Heureusement, comme

Points forts :

  • Lecture distrayante
  • L'humour
  • Concept intéressant
  • Le prix

Points faibles :

  • Le style, moderne et facile à lire, mais un peu trop léger

Share

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 19 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2020 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text