Nightside 1 : Vieux démons de Simon R. Green

Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien 
Détails

/!\ Ce livre a été lu à partir de l'édition numérique.

Titre : Nightside 1 : Vieux démons

Titre original : Nightside 1 : Something from the Nightside

Auteur : Simon R. Green

Nombre de tomes : série en 12 volume et a priori encore en cours

Nombre de pages : 253 pages

Editeur : Bragelonne

Editeur original : Ace

Genre : Urban fantasy, horreur, thriller

Prix de l'édition papier : 9,99 euros

Prix de l'édition numérique : 4,99 euros

Machine de test : Cybook Orizon

Format du fichier utilisé : Epub

DRM : sans

Résumé : Je m’appelle Taylor, John Taylor. Ma carte de visite dit que je suis un détective privé, mais en fait je suis plutôt un expert pour retrouver les objets perdus. Cela fait partie du don avec lequel je suis né, dans le Nightside. J’en suis parti il y a pas mal de temps, pour sauver ma peau et ce qu’il me restait de raison. Aujourd’hui, je gagne ma vie dans les rues ensoleillées de Londres. Mais ces derniers temps, les clients se font rares. Aussi, lorsque Joanna Barrett a débarqué dans mon bureau, suintant la richesse par tous les pores de sa peau, pour me demander de retrouver sa fille qui avait fait une fugue, je n’ai pas pu dire non. C’est alors que j’ai découvert où sa fille s’était barrée. Dans le Nightside : deux kilomètres carré d’enfer en plein cœur de Londres, un endroit où il est toujours trois heures du mat’ ; où l’on croise des mythes à tous les coins de rue ; où l’on peut boire un pot avec un monstre. Rien n’y est comme il parait et tout y est possible. J’avais juré de ne jamais y remettre les pieds. Mais une jeune fille est en danger, et sa mère compte sur moi. Alors je n’ai pas le choix : il faut que je rentre à la maison…

Critique :

Agréable découverte que ce premier volume. Son faible nombre de pages pourra inquiéter le lecteur habitué aux pavés mais cela permet à Vieux démons de garder une intrigue efficace de bout en bout, ne souffrant d'aucun temps mort et évitant une prétention trop gonflante. En bref, du divertissement pas prise de tête mais très réussi, qui aurait tout à fait trouvé sa place dans un magazine Pulp.

L'univers du roman, que l'on pourrait qualifier d'urban fantasy (horrifique, ce qui en continuant dans l'anglicisme donnerait de la urban dark fantasy... oulà !), n'est pas sans rappeler la mythologie Lovecraftienne et donc tous les romans qui en découlent. C'est que Lovecraft inspire beaucoup. Le Nightside est un Londres parallèle où s'invitent les humains mais aussi des dieux, des démons et des créatures issues de nombreux autres univers, planètes ou époques. Les personnages que rencontre John Taylor, amis ou ennemis, sont plus excentriques les uns que les autres, dotés de personnalités bien aiguisées et peu recommandables, comme l'indiquent leurs patronymes sympathiques : Eddie le rasoir ou encore Suzie la mitraille. Certains sont aussi gluants, chitineux, bref, peu humains. John Taylor est aussi poursuivi par des puissances occultes qui veulent lui faire la peau à cause de ses mystérieuses origines (sa mère n'était pas humaine) et de ce qu'il pourrait faire avec ses pouvoirs. Cependant, Vieux démons n'est pas un pur roman d'horreur jouant uniquement sur son glauque contenu : il possède aussi sa dose d'humour, évidemment noir, macabre et cynique, tant dans la narration (de John Taylor) que dans les dialogues aux répliques incisives.

Petit bémol tout de même : arrivé à un certain stade du récit, la fin devient trop prévisible. Contrairement aux héros, je n'ai pas été surprise du sort de la fille de Joanna, certaines descriptions et le titre même du chapitre m'ayant fait deviner le fond du problème. Les sous-entendus de John Taylor m'ont aussi fait deviner trop vite un autre aspect de l'intrigue. Ceci étant dit, ce premier volume de Nightside ne révèle pas tous les mystères entourant notre héros. Je suis donc impatiente de découvrir la suite.

Et maintenant, pim pam poum, la question à mille euros : comment est la traduction ? J'ai été voir l'extrait proposé par Amazon pour la VO afin de la comparer.

Money comes walking in

Private eyes come in all shapes and sizes, and none of them look like television stars. Some do insurance work, some hang around cheap hotels with camcorders hoping to get evidence for divorce cases, and damn few ever get investigate complicated murder mysteries. Some chase things that don't exist, or shouldn't. Me, I find things. Sometimes, I'd rather not find them, but that comes with the territory.
The flaking sign of the door in those days said Taylor Investigations. I'm Taylor. Tall, dark and not particulary handsome. I bear the scars of old cases proudly, and I never let down a client. Provided they've paid at least some cash up front.
Chapter One

L'argent arrive tout seul comme un grand

Un paquet de détectives privés arpente ce triste monde, et aucun ne ressemble aux stars de la télévision. Certains travaillent pour des compagnies d'assurances. D'autres rôdent près des hôtels miteux, caméscope au poing, avec l'espoir d'obtenir des preuves pour un cas de divorce. Très peu ont la chance d'enquêter sur des affaires de meurtres tordues. Certains courent après des choses qui n'existent pas ou ne devraient pas exister. Moi, je trouve les choses. Parfois je préfèrerais m'en abstenir, mais ça fait partie du boulot.
A l'époque, une inscription un peu écaillée s'affichait sur ma porte : "Taylor : Enquêtes".
Taylor, c'est moi. Grand, l'air mystérieux, pas vraiment beau, j'arbore fièrement les cicatrices laissées par de vieilles affaires et je n'ai jamais abandonné un client. Enfin, pas quand il a versé une petite avance en cash...
Chapitre 1

Je ne suis pas fan de certaines adaptations (in all shapes and sizes/paquet, damn/chanceux) ni d'un ajout tel que "arpente ce triste monde" ni de certains choix dans la syntaxe, mais j'ai vu pire. J'ai comparé d'autres extraits que je ne vais pas recopier ici. Globalement, cela semble se tenir.

Au niveau de l'édition numérique, Vieux démons est moins lent que d'autres ebook sortis à la même période chez Bragelonne. Cependant, je crois que cela tient plus au faible nombre de pages et donc à la taille du fichier qu'à la qualité de l'epub.

Points forts :

  • L'horreur et l'humour
  • Des personnages déjantés
  • Pas de temps mort
  • L'univers
  • Prometteur quant à la suite

Points faibles :

  • Une fin tout de même prévisible

Share

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 21 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2018 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text