Katawa Shoujo

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 
Détails

 

Titre : Katawa Shoujo

Titre original : Katawa Shoujo

Développeur : Four Leaf Studios

 Date de sortie en France : 4 janvier 2012 et 3 juillet 2013 pour la VF

 Prix numérique : gratuit et téléchargeable sur le site du jeu (http://www.katawa-shoujo.com/index.php)

 Genre : Visual Novel

 Rating : T

 Online : non

 Résumé : Hisao Nakai découvre avec stupeur qu'il n'est pas un garçon comme les autres. Il est atteint d'arythmie, une maladie du coeur qui le contraint à quitter son école suite à une crise cardiaque pour intégrer le lycée spécial Yamaku, une institution spécialisée dans le traitement des personnes handicapées. Hisao arrivera-t-il à s'adapter à sa nouvelle condition ? Arrivera-t-il à trouver de nouveaux ami(e)s qui l'aideront à surmonter sa situation et peut-être au cours de ses rencontres, plus que ce qu'il aurait espéré ?

 

" Le problème doit être dans ton pantalon !"

 Katawa Shoujo n'est pas une visual novel comme les autres, il faut avouer tout d'abord que tout d'abord, son titre qui sonne plutôt bien, à une signification particulière au pays du soleil levant. En effet, le titre peut se traduire par « Filles handicapées »... Avouer que là maintenant vous vous poser déjà des questions sur le choix d'un tel titre non ? Sachez en plus que le jeu tire ses racines d'un certain site internet connu pour ses goûts parfois extrêmement douteux : 4chan. Voilà laissez bien l'information parvenir jusqu'à vous, nous avons donc : un visual novel, 4chan et des filles handicapées... Waouh ça met l'ambiance dites-moi !

 Faisons un petit retour en arrière, Katawa Shoujo provient d'une petite planche du mangaka Raita japonais montrant des filles handicapées ayant chacune des caractéristiques marquantes et clichées diront nous : une aveugle, une sourde-muette, une fille sans bras, une autre sans jambes et enfin une dernière au corps en partie brûlée. Comme vous pouvez l'imaginer les réactions de 4chan ont été particulièrement gratinée, mais certains se sont dit que cela pourrait sans doute donner quelque chose d'intéressant. C'est ainsi qu'une petite équipe d'anonymes de 4chan se sont réunis ensemble pour former Four Leaf Studios (faisant ici clairement référence à l'origine 4chanesque du groupe) pour créer une visual novel. La question que l'on peut se poser est bien entendu, est-ce que l'équipe à réussis son pari ? Est-ce dont il s'agit d'un genre d'erogame gloque où l'on joue un pervers qui s'éclate à fantasmer sur des handicapées ?

 

"Réalistes n'est-ce pas la manière dont les cyniques s'appellent eux-mêmes ?"

 

Les réponses sont dans l'ordre oui et non. Nous allons observer le jeu sous toutes ses coutures et voir s'il arrive à la portée de ses illustres frères et sœurs japonais et comment il se démarque. Tout d'abord, vous jouer un garçon nommé Hisao Nakai un garçon tout ce qu'il y a de plus ordinaire, vous avez rendez-vous près d'un arbre au milieu d'un parc enneigé. Vous êtes venus parce que quelqu'un a laissé un mot dans votre casier, c'est une lettre d'amour, vous êtes nerveux et curieux de découvrir qui vous a donné rendez-vous. C'est une de vos camarades de classe, vous êtes de plus en plus mal à l'aise malgré votre joie, une drôle de sensation vous parcours, comme si quelqu'un vous serrait doucement la gorge. Votre poitrine devient de plus en plus lourde, vous vous dites que c'est la nervosité de la situation, mais il n'en est rien, en réalité, c'est votre cœur qui décide de vous lâcher, il a en effet décidé que c'est le bon moment pour lui aussi vous confesser un terrible secret : « Hisao vieux, il faut qu'on parle, en fait, je ne suis pas diplômé de l'école « cœur en bonne santé », je viens de l'école « arythmie cardiaque »... Ah oui et tu fais une attaque cardiaque en ce moment, désolé. » Vous passez ainsi plusieurs mois à l'hôpital jusqu'à ce qu'on vous autorise à sortir, cependant, vous ne retournez pas à votre ancienne école, votre condition particulière exige des traitements médicaux et une équipe médicale disponible 24/24. Vous êtes donc envoyé dans une école spécialisée pour les personnes handicapées, Yamaku. C'est ainsi que commence votre nouvelle vie, vous vous y ferez de nouveaux amis et peut-être même trouverez vous quelqu'un pour vous faire oublier vos problèmes cardiaques...

Vous allez donc rencontrer divers personnages au cours de votre aventure qui se divise en quatre actes. Petit détail intéressant, qui se change en comparaison de certaines visual novel, lors de l'acte 1, suivant vos interactions avec les filles, vous débloquerez automatiquement la route ayant le plus de points (enfin sauf si vous obtenez le bad ending de l'acte 1). Ce petit changement est le bienvenue dans le sens où vous n'avez pas contrairement à d'autres VN à choisir en plusieurs endroits différents où vous espérez miraculeusement tomber sur la fille ayant piqué votre intérêt. Vous passerez donc ainsi les trois actes suivants sur la route de votre partenaire et à ce moment-là vous suivrez son histoire. Comme dans toutes les VN, vous aurez bien sûr des choix à faire, ces dialogues vous guideront tout au long de l'histoire vers les trois fins possibles du jeu bonne, neutre et mauvaise (certaines n'en ont d'ailleurs que deux).

 

"Tu ressembles tout à fait à un Hicchan."

Faisons donc ici une liste des personnages que vous allez côtoyer tout au long de cette aventure voulez-vous ? Shizune et Micha sont les premières que vous rencontrerez, il s'agit de la déléguée sourd-muette de votre et de sa traductrice. Elles forment toutes un étrange duo entre une fille autoritaire et manipulatrice (dans le bon sens du terme) et une fille hyperactive dont le rire raisonne dans toute la classe. Lilly et Hanako forment le second duo et forment une relation que l'on peut qualifier de mère fille entre une jeune aveugle très maniéré et une solitaire dévoreuse de livres victime de graves brûlures. Le dernier duo est composé de Rin et Emy qui forment une « personne complète » (d'après Emy c'est pour cela qu'elles ont été mises ensemble) entre une peintre dépourvue de bras et l'athlète sans jambe la plus rapide du monde... Tant de femmes, c'est forcément un complot féministe ! Elles vont tenter de vous convertir, mais il ne faut pas les écouter et vous rebeller, l'institution, le gouvernement, les producteurs de chips sont tous de mèches et contrôlés par le lobby féministe ! Ce site internet est aussi sous leurs contrôles, rebellez-vous ! Bombez le torse et rejoignez Kenji l'aveugle paranoïaque et conspirationniste dans sa lutte contre le système... Ou pas.

Les filles sont toutes intéressantes et ont toutes leurs propres problèmes personnels qui sont au cœur de leur route, ces derniers sont liés à leurs handicapes mais pas toujours. Rin par exemple se focalise plus sur la réalisation du soi et sur les difficultés de communication pouvant exister entre deux personnes. Shizune de son côté est plus basé sur l'amitié entre les trois personnages et comment l'évolution de la relation de deux d'entre eux peut affecter la troisième. Ce qu'il y a d'agréable, c'est qu'Hisao n'est pas un chevalier blanc venu secourir ces pauvres demoiselles incapable de faire face au monde parce qu'elles sont handicapées. Non, les filles n'ont pas besoin qu'Hisao les protège, elles ont simplement besoin que quelqu'un soit là et interagisse normalement avec elles. C'est un des messages positifs qui ressortent du jeu, ces personnages et les personnes souffrant d'un handicape dans leur vie de tous les jours, ne sont pas des éléments définis par le dit handicape, ce sont des personnes comme vous et moi qui méritent d'être traité comme n'importe qui d'autre.

 

"Est-ce que tu comprends les méduses ?"

 

L'artwork et la musique vont parfaitement de pair, il faut avouer que pour un projet amateur, ces deux piliers sont très agréables, les musiques par ailleurs jouent un rôle extrêmement important pour l'ambiance du jeu. Chacune d'entre elle peut même avoir un sens caché en fonction de la situation ou du personnage (en particulier Rin). La patte graphique est ce qui démarque Katawa Shoujo du reste de la gamme, ce n'est pas juste un style manga, c'est un mélange de style occidental et oriental. Si dans les animations de la majorité du jeu, cela ne se distingue pas trop, c'est dans les dessins illustrant certaines scènes clefs que le travail des artistes donne une saveur toute particulière à l'opus. Il est à noter qu'il y a une animation pour chaque fille, si ces dernières ne sont franchement pas d'une grande qualité (en particulier l'animation très balais dans le postérieur si je puis me permettre), il faut ici rappeler qu'elles n'étaient pas prévues à la base et sont le travail d'un seul et unique animateur. Ce n'est donc pas réellement un défaut en soit.

Il y a encore beaucoup de choses à dire sur ce jeu et je pourrais sans doute en parler plusieurs heures durant, toujours est-il qu'il faut peut-être lui trouver quelques défauts non ? Certains trouveront qu'il n'y a pas assez de choix et que ce manque fait que l'on est plus spectateur qu'acteur alors que c'est un des principes de base d'une VN. Ce nombre de choix relativement réduit a permis cependant au jeu d'être plus accessible à tous et il est souvent recommandé sur plusieurs forums comme un bon début pour les débutants. Cela se retrouve d'ailleurs dans le personnage qui malheureusement à certains moment est soi assez à côté de la plaque sur une situation plutôt claire au demeurant, mais aussi des interactions parfois un peu maladroite de la part du protagoniste en matière de romance (d'où le fameux Hisao master of romance qui a fait un temps fureur sur 4chan). Cependant, on peut trouver un aspect positif à Hisao, ce dernier évolue d'une manière différente en fonction des filles avec lesquelles il interagît ce qui est selon moi un aspect qui l'on ne retrouve pas dans les VN classiques où le personnage n'évolue que rarement en fonction de ses interactions ou de nos choix.

Pour conclure, je tiens à préciser que oui, il y a du sexe dans ce jeu. Certains passages peuvent sembler dispensable et un peu gratuit, mais on peut cependant leur concéder que ce n'est jamais vulgaire ou borderline. Il existe par ailleurs une option pour que les scènes de sexe soient zappées si vous vous sentez inconfortable avec le sujet. Je dirais cependant que ce serait gâcher la storyline des filles, car en effet, il joue également un rôle et n'est pas un simple moyen pour faire du fan service. Katawa Shoujo est une expérience amateur que j'ai pu voir grandir durant 3 ans avec ses hauts, ses bas, mais au final ce jeu a su prouver quelque chose : lorsqu'une équipe d'amateur motivée désire mettre en place quelque chose d'honnête, alors parfois le résultat en arrive à éclipser des titres professionnels qui se contentent du strict minimum. Je retournerais à Yamaku régulièrement et j'espère que vous aussi, vous aurez le plaisir de rencontrer chacun de ses personnages. Vous pouvez télécharger le jeu en anglais ou en français sur le site internet du jeu.

 

  • Positif

          + Des histoires bien construites

          + Des personnages attachants et humains

          + Une musique et une qualité graphique de qualité

  • Négatif

    - Un personnage parfois à côté de la plaque

    - Le manque de choix qui peut donner l'impression d'être plus spectateur qu'acteur

 

Share

Ajouter un Commentaire

Règle fondamentale : le Respect !

Tout commentaire aux propos injurieux, racistes, homophobes, sexistes, etc... se verra supprimé et son auteur averti ou supprimé/blacklisté si récidive !!

Merci également de commenter l'oeuvre et non la critique en elle-même.


Code de sécurité
Rafraîchir

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 21 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2017 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text