Josh 1 : Illusions de Dimitri Lam

Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien 
Détails

Titre : Josh 1 : Illusions

Auteur : Dimitri Lam

Nombre de tomes : 2

  • Illusions
  • Titre inconnu (date de sortie inconnue)

Editeur : Editions Babylon Com

Prix : 7,50 euros

Genre : Gay

Résumé : Tenter de réaliser ses rêves, chaque jour de sa vie... C'est ce que s'acharne à faire Josh, jeune gay de 20 ans, passionné d'écriture. Entre ses rêves et la dure réalité de la vie, il va découvrir qu'il n'est pas si facile de prendre ses responsabilités dans un monde où tout n'est pas rose. Fort heureusement, il peut compter sur ses meilleurs amis, le timide Yuri et la volcanique Talia !!!

Critique :

Si vous avez pris le temps de lire la fiche un peu plus haut, vous aurez certainement noté que ce manga (ou cette BD d'inspiration manga) est français. Si non, n'oubliez pas de vous fouetter avec des orties avant de sortir. J'ai découvert Josh tout à fait par hasard. Notre partenaire Boys in Love donne les liens des chroniques de la semaine et il s'avère que NiDNiM, sur Manga News, l'a eu entre les mains. J'avais bien vu quelques mangas boys love en auto-publication mais pas encore de manga gay. Alors, je ne pouvais que le commander !

Illusions possède quelques défauts de jeunesse puisqu'il s'agit du premier manga publié de Dimitri Lam. La narration, lors du rêve de Josh au tout début du manga, m'a paru un peu confuse. Même si cela ne m'a pas gêné, je pense aussi que certains lecteurs seront déstabilisés par le manque de fil conducteur de ce premier volume. Il y a aussi un point que je n'ai pas apprécié : l'utilisation excessive des points d'exclamation, qui donne un côté hystérique aux personnages même lorsqu'ils ne le sont pas. Cependant, ne vous y trompez pas : j'ai beau trouver des faiblesses, cela ne m'a pas empêché d'aimer ce court moment de lecture.

L'une des choses que j'ai apprécié, c'est que Dimitri Lam ne m'a pas donné l'impression de copier bêtement "le style manga" pour nous recracher quelque chose de générique et dénué d'âme. Déjà, concernant ce fameux style manga, vous pouvez me trouver le rapport entre, au hasard, Viewfinder de Yamane Ayano, Ken le Survivant de Buronson/Tetsuo Hara et l'anime K-on! ? Non ? Ce qui veut sans doute dire que ce style manga n'existe pas... Chez Dimitri Lam, les mecs sont musclés sans être difformes, contrairement à certains mangas gays (japonais) que j'ai eu entre les mains, et les nanas sont belles à regarder (et je dirais même que certaines sont gâtées par la nature). En dehors de quelques peluches mascottes et animaux, comme le chat qui me rappelle un peu Chii de Chi's Sweet Home, il n'y a pas vraiment de kawaii au sens correct du terme (c'est-à-dire quelque chose de tellement mignon et attendrissant qu'on a envie de le serrer dans ses bras jusqu'à entendre ses petits os craquer, oups, je m'emballe). Par contre, il y a un travail conséquent sur les expressions des personnages, ce qui donne beaucoup de vie aux pages et permet de combler quelques maladresses dans le dessin, rares mais encore présentes.

Côté histoire, comme je l'ai signalé plus haut, ce premier volume n'a pas encore de grand fil conducteur. Non, Josh ne rencontre pas dès la page trois sont grand amour. Non, l'intrigue du volume ne consiste pas à séduire ce grand amour (merci !). En fait, on suit de façon assez linéaire la journée de Josh. Le début se passe dans un rêve en rapport avec son passé, ensuite il se réveille, puis il discute de sa semaine avec sa meilleure amie, semaine faite de nombreuses rencontres plus ou moins réussies grâce à internet avec d'autres hommes. Illusions est surtout composé d'anecdotes, plutôt humoristiques, et érotiques (mais pas pornographiques). Cependant, cela n'empêche pas les trois personnages principaux - Josh, Talia et Yuri - de laisser transparaître quelques fissures qui, je l'espère, seront judicieusement exploitées dans la suite (même si je ne souhaite pas que cela finisse en tragédie comme certains mangas). On peut trouver que c'est un peu faible niveau intrigue pourtant, alors que je n'accroche pas vraiment aux mangas façon "tranches de vie", j'ai été séduite. Il faut dire que ça change - en positif - de l'immense majorité des boys love qui raconte toujours la même histoire. Et, en même temps, on garde une sensibilité que n'ont pas toujours les mangas et comics gay que j'ai eu entre les mains, la plupart étant du pur porno sans plus d'intérêt et d'intelligence que la plupart des boys love porno. Je pense aussi que l'une des forces de Josh, contrairement à trop de manga boys love, c'est d'utiliser avec intelligence un personnage féminin : Talia ne se pose pas comme une rivale fadasse prête à piquer le copain du héros, elle n'est pas non plus une sorte de faire-valoir, ni une victime pleurnicharde qu'on a envie de baffer fort. C'est un personnage à part entière et attachant. Ni trop forte, ni trop fragile.

Josh 1 : Illusions n'est pas parfait mais l'ensemble est très prometteur pour un premier manga. Surtout si l'on compare avec le niveau de certains boys love que j'ai lu dernièrement (la série des Game pour ne citer qu'elle). C'est triste à dire pour elles mais beaucoup de mangaka boys love expérimentées, peut-être à cause des desideratas de leur éditeur ou peut-être à cause d'une certaine paresse, font largement... moins réussi (et, hélas, ça se vend...).

Points forts :

  • Différent de beaucoup de boys love et de porno gay
  • Personnages ayant du potentiel
  • Le graphisme
  • L'humour

Points faibles :

  • Manque de fil conducteur
  • La narration au début, un peu brouillonne

Share

Vous ne pouvez pas poster de commentaires. Veuillez vous identifier ou créer un compte pour cela.

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 10 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2017 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text