Duds Hunt de Tetsuya Tsutsui

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

Titre : Duds Hunt

Titre original : Duds Hunt

Auteur : Tetsuya Tsutsui

Nombre de tome : 1

Editeur : Ki-oon

Editeur original : auto-publication sur le site de l'auteur, repris par Square-Enix plus tard

Prix : 8,90 euros

Genre : seinen, action, gore

Résumé : Difficile de se réinsérer dans la société lorsque l'on est un ancien délinquant puni pour un crime odieux. Nakanishi, lui, n'essaye même pas. Son nouveau travail dans une agence d'assurance le lasse et il rêve de tuer son employeur qui est constamment sur son dos. Un jour, lors d'une discussion sur internet avec son ami virtuel Eksam, il apprend l'existence d'un jeu où l'on gagne facilement de l'argent : Duds Hunt. Voyant là l'occasion de se débarrasser de son job actuel tout en s'amusant, Nakanishi s'inscrit sans penser aux conséquences. Dès lors, il se retrouve à la fois proie et prédateur dans un jeu qui tient plus du Battle Royale que du Rami.

Critique :

Tetsuya Tsutsui est la preuve qu'il n'est pas nécessaire de passer par un grand éditeur pour voir ses oeuvres exportées à l'étranger En effet, si celui-ci a débuté comme assistant comme beaucoup, il a surtout été découvert par Ki-oon, grâce à la parution sur internet de Duds Hunt avant même que ce manga ne soit édité au Japon par Square Enix dans son magazine Young Gangan (le genre young pouvant être assimilé au seinen). Square Enix a d'ailleurs repris le travail éditorial de Ki-oon. Il faut dire que l'éditeur français ne fait pas défaut à sa réputation et offre une édition de très bonne qualité dont certains devraient s'inspirer... Niveau impression, il est vrai que les noirs manquent de profondeur, mais c'est peut-être une caractéristique du dessin même puisque le nouvelle finale, Rêves Eveillés, est entièrement imprimée sur du papier glacé, avec des couleurs et une définition de très bonne qualité. Et dire que l'on à tout ça pour un prix correct (oui oui, quand on voit ce que pondent d'autres éditeurs à 8,90 euros, c'est très correct...).

A la lecture du résumé, on aurait pu s'attendre à ce que Duds Hunt ne soit qu'un vulgaire one shot, certes bien dessiné, mais surfant sur la nouvelle vague du film gore et noir, trop souvent prétexte à un simple étalage de bidoche défoulant mais sans réel intérêt après coup. Le fait que l'éditeur s'emploie à citer deux références, Fight Club et Battle Royale, avait de quoi inquiéter un peu plus et rappeler les jaquettes des nanars ou navets où un présentateur enthousiasme nous explique que ça vaut Alien et compagnie. Pourtant, si l'oeuvre est noire et violente, Tsutsui ne va jamais dans la surenchère et ne montre le sang que s'il est nécessaire à l'action. Mieux encore, son thriller parvient à être divertissant tout en soulevant des questions intéressantes sur la place du criminel dans la société.

Au premier abord, ce propos pourrait d'ailleurs paraître simpliste, puisque le héros est antipathique et ne possède pas une once de bonté en lui, aucune volonté de repentir. En parallèle à ses actes criminels présents, Tsutsui révèle les raisons pour lesquelles il a été condamné par le passé mais aussi les conséquences désastreuses de ses actes gratuits sur la famille de sa victime. On pourrait dès lors croire que le mangaka pose un jugement sans nuance sur le criminel, qui n'apparaît que comme un parasité égoïste dont on devrait se débarasser. C'est d'ailleurs ce que pourrait laisser croire une mauvaise lecture de la fin. Pourtant, si Tsutsui ne cherche pas à rendre Nakanishi plus humain ou pathétique, on ne peut pas dire que le rôle du jeu Duds Hunt, tel que révélé à la fin, soit mis en avant de façon positive. Tuer des gens, parce qu'on estime qu'ils n'ont pas assez payé pour leurs crimes ou parce que l'on veut se venger, n'est-il pas un acte criminel en soi ? N'est-ce pas une dérive immorale du système ? Et le criminel n'a-t-il pas parfois été un jour une victime, comme cherche à le montrer la fin de Duds Hunt et la courte nouvelle concluant ce volume, Rêves Eveillés ? L'auteur n'impose aucune réponse. C'est tant mieux. Le lecteur est assez intelligent pour interpréter l'histoire comme il le souhaite.

Tout en exploitant des thèmes déjà étudiés ailleurs, Tsutsui parvient pourtant à créer un récit intéressant, que l'on peut lire comme un simple divertissement ou comme une reflexion sur notre société. Le graphisme est de son côté impeccable et lorgne parfois vers l'expérimental dans Rêves Eveillés.

Points forts :

  • Récit efficace et intéressant de bout en bout
  • Le dessin de Tsutsui
  • L'édition de Ki-oon

Point faible :

  • Des noirs manquant de profondeur ?

Share

Ajouter un Commentaire

Règle fondamentale : le Respect !

Tout commentaire aux propos injurieux, racistes, homophobes, sexistes, etc... se verra supprimé et son auteur averti ou supprimé/blacklisté si récidive !!

Merci également de commenter l'oeuvre et non la critique en elle-même.


Code de sécurité
Rafraîchir

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 73 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2017 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text