Wild Rock de Kazusa Takashima

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

Titre : Wild Rock

Titre original : Wild Rock (ワイルド・ロック)

Auteur : Kazusa Takashima

Nombre de tome : 1

Editeur : Taifu

Editeur original : Libre Publishing

Prix : 8,95 euros

Genre : Boys Love (ou yaoi, c'est comme vous voulez), pré-historique

Résumé : Cette histoire prend place en des temps reculés oubliés de tous, à une époque où les mâles tiraient par les cheveux les femelles jusqu'à la caverne nuptiale. Aujourd'hui, ça n'a pas vraiment changé mais on a inventé la fission nucléaire entre deux.

Emba et Yuen sont membres de tribus aussi rivales que les familles de Roméo et Juliette. Un jour, le père de Yuen a la riche idée de travestir son fils, doux comme un agneau, et de l'envoyer négocier une trêve avec Emba, fils du chef du clan ennemi, qui leur vole leur gibier. Evidemment, ce qui devait arriver arriva aussi vite que l'éclair.

Critique :

(écrite le 5 mai 2009 sur mon ancien blog, ré-actualisée pour Edenia)

Je ne sais pas si c'est encore le cas, mais Wild Rock est un manga qui a longtemps fait les beaux jours du fandom. En tout cas, quand j'ai commencé à lire du yaoi, Kazusa Takashima y était très populaire, non seulement grâce à son dessin somme toute très agréable mais aussi grâce à ses mangas qui ont l'avantage de traîter de genres parfois délaissés par les auteurs de BL comme le fantastique ou la fantasy. Si elle aborde généralement les choses sous l'angle de l'humour, Kazusa Takashima s'est aussi essayé à des trames plus sérieuses, comme avec Last Client qui met en scène un tueur à gage. Malheureusement, ce manga reste inachevé suite à la longue absence de son auteur sur la scène manga. En effet, Wild Rock fut en partie plagié par une mangaka de shôjo (notamment la scène où Yuen est attaqué par le monstre du lac, recopiée presque trait pour trait). Il s'agit d'une des plus célèbres affaires de ce type. Suite à la perte de son procès, et ceci malgré les preuves accablantes, Kazusa Takashima a longtemps disparu du monde professionnel, au grand regret de ses fans. Il semble que son statut d'auteur de yaoi ne l'ait pas aidé devant la justice... Bref, malgré cela, Wild Rock était un manga très attendu en français. Reste à savoir s'il peut conquérir un public de non-initiés.

Wild Rock présente l'avantage d'être totalement décomplexé. L'histoire se passe au temps de l'âge de pierre mais sans aucun souci de réalisme historique. On est plus dans Rahan que dans la série des Ayla (certe romanesque mais un peu plus documentée). Un Rahan sauce gay, où les hommes sont très peu habillés et portent des jupettes et des braies en peaux de bêtes. On ne peut pas dire que la vision soit désagréable. L'intrigue en elle-même ne cherche pas à faire dans le compliqué et reprend la classique histoire des clans ennemis ; de façon moins tragique. Si quelques passages un peu plus tristes parsèment l'histoire, dans l'ensemble la bonne humeur prédomine.

Evidemment, comme il s'agit d'un one shot, on peut tout de même regretter que le tout ne soit pas un peu plus développé et que la mangaka soit obligée d'aller droit au but sans pouvoir réellement développer son univers et certains personnages. De même que l'on peut être agacé de retrouver le stéréotype de l'uke et du seme de façon aussi extrême, et cela même si la mangaka en joue avec le personnage de Yuen. Néanmoins, le récit est efficace et se laisse suivre avec un certain plaisir. Quelques scènes érotiques parsèment les pages mais sans abus.

Wild Rock n'est pas un chef d'oeuvre mais assurément un manga à l'univers original et qui apporte une bouffée d'air frais parmi tous ces BL de type "scolaire" ou vaguement réalistes. Comme il n'a aucune prétention affichée, on lui pardonne volontiers ses maladresses.

Ceci étant dit, on ne peut que regretter l'édition de Taifu plutôt médiocre et qui ne rend pas honneur au dessin de Kazusa Takashima. Le papier est trop fin, l'impression trop sombre et, pire que tout, les planches sont coupées. La quatrième de couverture est hideuse avec ce mélange de rose bonbon et de vert. Il faut quand même avouer que ça fait beaucoup pour 8,95 euros. Côté traduction, quelques passages manquent un peu de fluidité mais l'ensemble se tient.

Points forts :

  • Univers original
  • Le dessin
  • Ton décomplexé

Points faibles :

  • Déplaira aux amateurs de mangas über réalistes sérieux
  • Un peu court

Share

Vous ne pouvez pas poster de commentaires. Veuillez vous identifier ou créer un compte pour cela.

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 8 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2017 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text