Gravitation EX de Maki Murakami

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

Titre : Gravitation EX

Titre original : Gravitation EX (グラビテーションEX)

Auteur : Maki Murakami

Nombre de tome : 1 (soit disant en cours depuis 4 années)

Editeur : Taifu

Editeur original : Gentosha

Prix : 7.95 euros

Genre : Boys Love (ou yaoi, c'est comme vous voulez)

Résumé : Quand Yuki et Shuichi ont fait ce voyage à New York pour se rendre sur la tombe de l'ancien amant de Yuki, ils ne s'attendaient sûrement pas à se retrouver avec un enfant sur les bras. Et pas n'importe lequel, puisqu'il s'agit de celui de l'homme que Yuki a tué...

Critique :

(écrite le 6 juillet 2009 sur mon ancien blog, ré-actualisée pour Edenia)

Gravitation EX résume à lui seul ce que je pense de la précédente série. Une bonne idée, massacrée par une mangaka voulant créer un fond sérieux pour ses héros (histoire de meurtre, de viol et autres conflits amoureux) sans arriver à équilibrer entre drame et humour, le dernier ingrédient surpassant largement le premier. Ceci sans aucun talent. En gros, Gravitation part très vite en freestyle le plus complet. Et à mes yeux, ce nouveau volume concentre tout ce que la série fait de plus mauvais... Pourtant, quand j'ai commencé à lire du boys love/yaoi il y a des années (cela doit remonter à 8 ans), Gravitation était une série que j'attendais vraiment. Ce qui explique peut-être d'autant mieux ma déception ?

S'il aurait pu être intéressant de découvrir le couple de Yuki et Shuichi sous l'angle de l'homoparentalité (ce qui est plutôt original pour un manga du genre), et cela même de façon humoristique, le bambin est vite recallé au rang de vulgaire accessoire et Murakami nous inflige les péripities invraissemblables de ses héros. Tout cela avec un rythme hystérique. Même si l'on aime l'humour non-sens, difficile de ne pas s'ennuyer devant autant de cris, de panda robot volant, de personnages faisant irruption dans une scène sans que la mangaka soigne leur entrée (l'excuse du : "oh, je vous ai pas vu arriver" devient vite lassante) et de tentatives navrantes de pathos avec, monstre d'originalité, une nouvelle dispute du couple phare ! Ik !

On ne niera pas la qualité du dessin, même si trop de personnages adultes virent à présent dans le style moe, si ce n'est shota. Le problème, c'est qu'il n'y a finalement que cela : le dessin. Du coup, je me pose beaucoup de questions sur le talent de Murakami, qui est comme par hasard revenue à Gravitation après un bilan mitigé sur ses autres séries plus grand public (shônen, je crois). Cadeau pour les fans ou pur opportunisme ? Qu'importe. Entre-temps, elle n'a pas renouvelé son catalogue de blagues ni comblé ses lacunes. Alors, au fil de ma lecture, j'ai commencé à grincer un peu des dents, surtout que ce volume, finalement, a tout du fanservice basique. L'auteur s'arrange pour faire apparaître quasiment tous les personnages de la série et celà même s'ils ne servent à rien dans l'intrigue. Un moyen de faire oublier la faiblesse du scénario et le recyclage de situations plus ou moins déjà vues dans la précédents volumes ?

Les fans de Gravitation arriveront peut-être à apprécier, les autres peuvent tout à fait ne pas acheter ce Gravitation EX s'ils ont eu du mal à suivre la série jusqu'à la fin ou ne l'ont même jamais lue. Il y a des séries ou des one shot boys love autrement plus inventifs et meilleurs, même en France. Même, si si je vous jure, chez Taifu.

Points forts :

  • Euh... Dans la lignée des précédents volumes.

Points faibles :

  • Dans la lignée des précédents volumes.

Share

Ajouter un Commentaire

Règle fondamentale : le Respect !

Tout commentaire aux propos injurieux, racistes, homophobes, sexistes, etc... se verra supprimé et son auteur averti ou supprimé/blacklisté si récidive !!

Merci également de commenter l'oeuvre et non la critique en elle-même.


Code de sécurité
Rafraîchir

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 92 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2017 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text