Boy's Next Door de Kaori Yuki

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 
Détails

Titre : Boy's Next Door

Titre original : Shônen Zanzô (少年残像)

Auteur : Kaori Yuki

Nombre de tome : 1

Editeur : Tonkam

Editeur original : Hakusensha

Prix : 6,95 euros

Genre : shôjo, tragédie, thriller

Résumé : Adrian Clay est un charmant professeur : il est serviable et prend soin des enfants orphelins dont il s'occupe. Mais, vous savez ce que l'on dit : ne jamais faire confiance à quelqu'un de généreux et qui en prime a un air de famille avec Jezebel Disraeli de God Child. En effet, Adrian a malheureusement une passion secrète qui consiste plus à torturer de jeunes prostitués qu'à nettoyer son tableau noir après chaque cours. Un jour, il est surpris sur le lieu de son crime par Lawrence, l'un de ces garçons perdus qu'il aime tant charcuter. Cette fois, pourtant, quelque chose change en Adrian. Et s'il pouvait sauver Lawrence de ses proxénètes ? Et s'il lui était possible de découvrir la plénitude qu'il n'a jamais connu ?

Critique :

(écrite le 26 février 2009 sur mon ancien blog, ré-actualisée pour Edenia)

Je ne m'étendrai pas sur les deux dernières histoires de ce recueil qui, je vais être franche, n'ont aucun intérêt si ce n'est de nous montrer l'incroyable évolution du style graphique de l'auteur. Kaori Yuki le reconnaît elle-même : ces travaux de jeunesse n'ont pas grand chose pour eux. Non, le seul véritable intérêt de ce manga est bien la nouvelle Boy's Next Door qui lui offre son titre et sa couverture. Le reste est totalement oubliable.

Kaori Yuki aime les psychopathes. Ce n'est vraiment un secret pour personne et encore plus si l'on s'est attardé sur la série Comte Cain/God Child qui offre un bel assortiment de monstres mangeurs de chair fraiche. Elle aime aussi saupoudrer ses shôjo de relations ambiguës et cruelles entre garçons à l'image de Rociel et Katan (Angel Sanctuary) ou Cain et Rilf (Comte Cain/God Child). Boy's Next Door est un peu la combinaison de tout cela, le fantastique en moins (ou presque).

Dès le départ, Kaori Yuki ne nous laisse aucune illusion sur le destin tragique de nos deux âmes perdues. L'histoire s'ouvre sur la vision d'Adrian, à demi-fou, serrant contre lui le cadavre ensanglanté de Lawrence. Les pages suivantes s'attachent à nous expliquer la raison de cette descente aux enfers. L'histoire passe vite, très vite, ce qui évite à l'auteur de s'étendre dans un pathos exagéré ou sur des éléments inutiles qui auraient pu ralentir l'intrigue. Même si je regrette cependant de ne pas pouvoir passer un peu plus de temps avec ce couple étrange et pathétique. Lawrence fait chanter Adrian pour qu'il le libère de la prostitution, Adrian souhaite le tuer pour le faire taire. Les deux se tournent autour, se cherchent, et celui qui détient le pouvoir sur l'autre n'est pas forcément le plus dangereux. Certaines scènes évoquent Poppy Z. Brite (en plus allégé, tout de même). Adrian et Lawrence finissent par s'unir sexuellement après un dialogue aux accents de cannibalisme et découvrent enfin la sérénité l'un auprès de l'autre mais aussi de Vick, une orpheline dont Adrian s'occupe. S'ensuit l'inévitable plongée dans les ténèbres et la fin d'une illusion : celle de pouvoir échapper à son passé pour vivre ensemble, renaître.

Contrairement à d'autres de ses mangas, la mise en scène de Kaori Yuki reste claire et tend vers l'horrifique sur certaines pages. La sensualité est présente, à l'image de la couverture du recueil, mais l'acte sexuel en lui-même n'est que suggéré. Les lectrices de boys love le regretteront sans doute mais rappellons que nous sommes bien ici devant un shôjo, même si l'ambiance tendrait à le faire oublier. A l'inverse, le sang coule à flot. C'est un aspect du style Kaori Yuki qui ne change pas. Mais un manga mettant en scène un psychopathe aurait-il de l'intérêt sans aucune goutte d'hémoglobine ?

Pour moi, Boy's Next Door est l'une des meilleures oeuvres de Kaori Yuki, parce qu'elle parvient à concentrer ses thèmes de prédilection tout en restant courte, sans débauche d'artifices, sans passage inutile.

Points forts :

  • Boy's Next Door pour son dessin, ses personnages, son histoire

Points faibles :

  • Les deux autres nouvelles du recueil, tout à fait inintéressantes

Share

Vous ne pouvez pas poster de commentaires. Veuillez vous identifier ou créer un compte pour cela.

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 50 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2017 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text