Le parfum de Kaori Yuki

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

Titre : Le parfum

Titre original : Zero no sôkôshi (0の奏香師)

Auteur : Kaori Yuki

Nombre de tome : 1

Editeur : Tonkam

Editeur original : Hakusensha

Prix : 6 euros

Genre : Shôjo, thriller

Résumé : Kanadé est quelqu'un de très particulier. Ce jeune homme est un "nez" et possède donc un odorat si développé qu'il lui permet de composer des parfums complexes et aussi de se souvenir d'odeurs qu'il n'a senti qu'une fois. Ce n'est pas là son unique talent. Avec l'aide de sa cousine Anaïs, il résout des enquêtes où la saveur des fleurs côtoient celle du sang.

Critique :

(écrite le 12 février 2009 sur mon ancien blog, ré-actualisée pour Edenia)

La spécialiste des contes morbides a encore récidivé !

En l'espace d'une année, Tonkam a accéléré le rythme de publication des oeuvres de Kaori Yuki. Ainsi se sont succédés en peu de temps une réédition d'Angel Sanctuary et la sortie des inédits Fairy Cube, Ludwig Révolution, Vampire Host, Kainé, Boy's next door et le manga ici présent publié en Juillet 2008.

Que nous réserve Le parfum de nouveau comparé aux précédentes oeuvres de l'auteur ? Même si ce manga se situe plutôt dans le haut du panier de sa production, pas grand chose de neuf, il faut l'avouer. Kaori Yuki nous propose encore une succession d'enquêtes où sont mis en scène des personnages tous plus dérangés les uns que les autres. Si on échappe cette fois-ci à l'inceste et au sado-masochisme, parce qu'il faut quand même de temps en temps varier les plaisirs, on a tout de même droit à des drames familiaux et d'amitié bien tordus. D'un autre côté, si le fond des histoires en garde la saveur, Kaori Yuki quitte un peu l'esthétisme gothique (japonais), qui commençait à devenir caricatural dans certains de ses mangas. Elle n'hésite d'ailleurs pas à parodier ses précédents personnages à travers l'excentrique Asura Araragi, rédactrice en chef du magazine gothique Sorcière. Parodie qui ne dure pas, hélas, puisque Asura retrouve bien vite cantonné à un rôle sérieux... Malgré cela, je ne serai pas trop négative : l'histoire en elle-même a le mérite d'être originale et évite un trop grand air de déjà vu. Kanadé n'est pas un succédané des précédents personnages de Kaori Yuki : Cain, Ludwig ou Setsuna. Je regrette même que l'auteur n'ait pas exploité Kanadé et Anaïs dans une vraie série, ce qui aurait permis de leur donner un peu plus d'épaisseur et d'exploiter de façon plus efficace les liens qui les rattachent. Côté dessin, on retrouve le trait net et précis de ses plus récentes productions, ainsi que le côté parfois surchargé ou brouillon de sa mise en scène mais sans que cela gêne la lecture. Pas de réelle (r)évolution de ce côté là.

Le parfum plaira aux fans de la mangaka car il reprend les recettes habituelles tout en sachant renouveler certains points. Par contre, les détracteurs ne seront sans doute pas plus convaincus qu'avant, puisqu'ils trouveront ici les défauts généralement reprochés à Kaori Yuki, soit son penchant pour les tragédies très tragiques et sa morbidité. Ceci dit, à un peu moins de 6 euros, ce shôjo au goût de thriller horrifique peut être un bon investissement pour ceux qui cherchent une lecture de ce genre. Notons la couverture très agréable à l'oeil, avec sa pellicule de rouge brillant pour le titre et les arabesques. Un cadeau de consolation faute d'avoir la traduction des onomatopées...

Points forts :

  • C'est pas tous les jours qu'un nez est héros d'un manga policier
  • Quelques nouveautés
  • Le dessin

Points faibles :

  • Les réfractaires au style "Kaori Yuki" resteront (sûrement) insensibles à ce one shot

Share

Commentaires   

 
Haeru
0 #1 Haeru 13-01-2011 17:52
J'ai beaucoup apprécié ce one-shot, notamment pour les nouveautés que tu soulignes. J'adore globalement les travaux de Kaori Yuki, mais elle tourne parfois en rond (Fairy Cube surtout m'avait donné cette impression, l'incapacité à sortir de ses thèmes de prédilection, jusqu'à tomber dans un excès grotesque).
Seul regret : que ce soit un one-shot... Je pense qu'il y avait moyen de faire intervenir le duo Kanadé / Anaïs dans d'autres aventures. Enfin, c'est un bon Kaori Yuki je trouve !
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
Roshieru
0 #2 Roshieru 14-01-2011 09:14
Mon Kaori Yuki préféré est sans doute Comte Cain/God Child (même si j'en reconnais volontiers certains excès XD). Angel Sanctuary, j'aimais beaucoup mais je n'arriverais pas à le relire aujourd'hui, je pense. Surtout que j'ai l'ancienne VF bourrée de coquilles >_>

Fairy Cube, je n'ai pas réussi à aller au delà du premier volume mais je ne sais plus pourquoi...
Citer | Signaler à l’administrateur
 

Ajouter un Commentaire

Règle fondamentale : le Respect !

Tout commentaire aux propos injurieux, racistes, homophobes, sexistes, etc... se verra supprimé et son auteur averti ou supprimé/blacklisté si récidive !!

Merci également de commenter l'oeuvre et non la critique en elle-même.


Code de sécurité
Rafraîchir

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 67 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2017 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text