Georgina Kincaid 3 : Succubus Dreams de Richelle Mead

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

Titre : Georgina Kincaid 3 : Succubus Dreams

Titre original : Georgina Kincaid 3 : Succubus Dreams

Auteur : Richelle Mead

Nombre de tomes : saga en 6 volumes (en cours ?)

  • Succubus Blues
  • Succubus Nights (USA : Succubus on top)
  • Succubus Dreams
  • Succubus Heat
  • Succubus Shadows
  • Succubus Revealed (septembre 2011 aux USA)

Nombre de pages : 360

Editeur : Bragelonne/Milady

Editeur original : Kensington

Prix : 19,00 euros

Genre : romance paranormale

Résumé : Rien ne va plus pour Georgina, même sa liaison avec le célèbre Seth Mortensen ! Déjà, pas de sexe entre eux: Georgina étant un succube, elle ' pourrait tuer son amant par mégarde. Ça calme les ardeurs les plus motivées ! En plus, même se voir devient difficile: Seth est obsédé par son dernier roman, et Georgina doit jouer les mentors pour une nouvelle recrue vraiment pas douée. Et enfin, il y a Dante, cet interprète de rêves bien enjôleur que Georgina est obligée de consulter, car une entité malveillante s'en prend à elle durant son sommeil. Du coup notre succube fait face à un double défi : reprendre le contrôle de sa vie amoureuse, et lutter contre un terrible ennemi. Si elle venait à échouer, le monde des mortels pourrait bien ne plus jamais connaître le sommeil !

Critique :

Vous ai-je dit dans ma chronique du précédent Georgina Kincaid combien cette série incarne sur le papier tout ce que je déteste ? Et combien je l'aime malgré tout ? Eh bien, c'est toujours aussi vrai ! (Hélas...?) La seule explication que je vois, c'est que ce livre a été écrit par une vraie succube et que son charme m'a totalement capturée. Hum... Cette phrase me paraissait bien moins tendancieuse avant que je ne l'écrive !

En étant tout à fait objective, Succubus Dreams est extrêmement lent à démarrer, plus que ne l'était Succubus Nights, et on enchaine les chapitres où Georgina passe plus de temps à nous parler de ses inextricables problèmes de couple avec Seth qu'à mettre des battons dans les roues des méchants, représentés ici par une vile créature hantant les rêves des gens et le démon qui a fait de Georgina une succube : Niphon. Je serais même tentée de dire que ces deux là ne sont qu'un prétexte pour l'auteur pour pouvoir remuer sentimentalement notre servante du mal peu motivée. Peu importe comment la série est vendue par l'éditeur : on est bien plus dans la romance paranormale pure et dure que dans la bit lit agrémentée de quelques zestes d'érotisme et d'amour. Un détail qui ne plaira pas forcément aux détracteurs des romances... dont je fais habituellement partie.

Mais en étant tout à fait subjective (ou pleine de mauvaise foi, à vous de voir), ce nouveau volume est toujours aussi bourré d'humour et agréablement écrit. Alors, c'est vrai, ça ne casse peut-être pas la baraque sur le plan intellectuel ou littéraire, que les explications mythologiques sont vite expédiées, que les retours en arrière historique sont peu détaillés, que le scénario n'offre pas de rebondissements à nous rendre cinglés... Bref, on peut faire largement mieux dans le domaine. Pourtant, c'est avec plaisir que j'ai retrouvé les personnages récurrents de la série, notamment l'ange Carter tueur de sapin de Noël, et que j'ai découvert les petits nouveaux : Dante, le médium arnaqueur un peu obsédé sur les bords, et la succube débutante incapable et au nom (et au physique) d'actrice porno, Tawny. Le secret de la série Georgina Kincaid, ce sont peut-être ces personnages avec qui il me paraît impossible de s'ennuyer.

Ceci dit, je dois vous confier un secret coupable : si le prochain volume de Georgina Kincaid est toujours aussi branché sentimental et que l'action ne se déroule quasiment pas ailleurs que dans un lit et entre deux corps - ou plus - consentants, il n'est pas impossible que je sorte mon briquet. Etant donné ce qui arrive au couple Georgina/Seth à la fin de Succubus Dreams - évènement prévisible mais plein de potentiel - et la possibilité que Georgina puisse trouver une faille dans le contrat qui la lie au mal, Richelle Mead a toutes les cartes en main pour renouveler sa série.

Points forts :

  • Toujours aussi agréable à lire
  • Personnages haut en couleur
  • La situation dans laquelle se trouve Georgina à la fin

Points faibles :

  • Début lent et intrigue un peu "prétexte"
  • A besoin de se renouveler au prochain volume
  • Ne plaira pas à ceux réfractaires à la romance paranormale

Share

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 39 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2019 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text