Demonica, tome 3 : Passion déchaînée de Larissa Ione

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

Couverture Demonica, tome 3 : Passion déchaînée de Larissa Ione

Titre: Demonica, tome 3 : Passion déchaînée

Titre original : Demonica, book 3 : Passion Unleashed

Auteur : Larissa Ione

Nombre de tomes : Saga en 5 tomes

Nombre de pages : 456 pages

Éditeur : Milady

Éditeur original : Editions Forever

Prix : 4,99€ (epub) / 8,27€ (papier)

Genre : Bit-lit, Romance

Résumé : Il est un endroit où l’extase peut vous coûter la vie.

Serena Kelley doit son immortalité à un précieux talisman que de nombreux démons convoitent. Wraith en fait partie. Empoisonné par un vieil ennemi, il va mourir s’il ne s’en empare pas. Prêt à tout pour sauver sa peau, le seminus va entreprendre de séduire Serena afin de lui subtiliser l’amulette, au risque de mettre la jeune femme en danger. Un plan qui fonctionnerait à merveille si Wraith n’était pas sensible aux charmes de celle qu’il avait l’intention de sacrifier…

Critique : Bon, je ne vais pas énoncer à nouveau les points noirs persistants de cette série, je pense que tout le monde a compris. Et si, comme moi, vous êtes arrivés à ce tome, c’est que ça ne vous dérange pas tant que ça finalement.

Par contre, malgré mes appréhensions, qui se révèlent malheureusement justifiées à la fin, Wraith devenant une guimauve limite pire que ses frères, je pense que ce tome, pour le moment, est le meilleur. En effet, on a moins de sexe, merci le coup de la vierge bénie, mais on a surtout plus de sentiments à la façon romance. Je veux dire, dans les deux précédents on avait aussi de la romance, mais tout tournait tellement autour du sexe qu’au final la romance en devenait presque transparente.

Et puis, les derniers chapitres, j’avoue avoir été grandement surprise. Autant dans les premiers tomes je ne sentais pas beaucoup d’émotions, et même si j’appréciais les personnages il ne se passait grand chose pour que je m’inquiète vraiment pour eux, autant dans ce troisième tome j’ai versé ma petite larme.

J’ai donc un bon espoir que les livres continuent de s’améliorer au fil des tomes, l’auteur ayant très certainement gagné en maturité entre chaque. Même s’il faut avouer aussi que la crainte de voir tout cela tourner en rond à force est assez grande. Parce qu’au final, on a toujours le même schéma : un des frère seminus finit par tomber amoureux d’une “femelle” (je n’aime définitivement pas ce terme, mais bon…) et s’unit à elle. Certes, le “comment on en arrive là ?” est intéressant, bien qu’étant plutôt prévisible, mais ça laisse quand même un petit goût répétitif pas forcément agréable.

Ce que je trouve vraiment sympa aussi dans ce livre, et c’était vrai également pour les précédents, mais de façon un peu moins visible peut-être, c’est que si on a une trame principale avec un couple principal, ici Wraith/Serena, on a également un couple secondaire, Kynan/Gem. Un couple que j’ai beaucoup apprécié et que je vais sans doute regretter un peu dans le tome suivant, puisqu’on a fait le tour de leur histoire avec celui-ci.

Par contre, un dernier point qui me chiffonne : les couvertures. Pourquoi ne pas avoir mis un personnage de l’histoire ? Je sais pas vous, mais je trouve ça bof de lire que l’héroïne a les cheveux blonds et de voir une fille avec les cheveux noirs sur la couverture… Pour ça, je trouve les couvertures US bien mieux, bien que peut-être un peu trop d’un style harlequin.

  • Points positifs :
    + Moins de sexe, plus de romance
    + Plus de sensations
    + Bonne surprise, plus de maturité de l'auteur
    + Une trame romantique secondaire pour un peu de fraicheur
  • Points négatifs :
    - Les mêmes problèmes que dans les tomes précédents
    - Wraith en mode guimauve, ça craint
    - Les couvertures sont mieux en version originale = Représentent mieux l'histoire du tome en cours

Share

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 36 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2022 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text