Eclipse lunaire 1 : Phénix et Lukaina

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

/!\ Ce livre a été lu à partir de l'édition numérique.

Titre : Éclipse lunaire : Phénix et Lukaina

Auteur : Agnès K Mongili

Nombre de pages : 290 (version papier)

Nombre de tomes : 1

  • Eclipse Lunaire 1 : Phénix et Lukaina

Editeur : Éditions Nergäl

Genre : Fantastique/bit lit

Prix papier : 16,15 euros

Prix de l'édition numérique : 5,99 euros

Machine de test : Cybook Odyssey HD Frontlight

Format du fichier utilisé : Epub

DRM : sans

Résumé : Mon nom est Ashandia Parker et je suis un Phénix. Selon la légende, le Phénix est un oiseau fabuleux qui s immole par le feu et renaît de ses cendres. « Fabuleuse », tout dépend de mon humeur et de ma bonne volonté. « Oiseau », le jour où j ai de vraies plumes sur le dos, je me prends en photo et je vous en offre avec dédicace ! Pour le reste, y a de l idée... Jusqu à maintenant, ma vie se résumait à survivre dans une ville où tout un tas de types pas très recommandables aurait eu grand plaisir à faire la peau à une Inaltère en voie de disparition comme moi ou, à défaut, à tenter de coucher avec moi. Enfin, ça, ça concernait surtout cet abruti de Seigneur Dragon d Homayoon... Aujourd hui, mes préoccupations précédentes ont pris du plomb dans l aile, tout comme la paix qui régnait jusque-là au sein de la communauté Inaltère de la région. La rébellion gronde, les trahisons s élèvent et, avec elles, les têtes tombent. Les loups sont sur le pied de guerre et la chasse au traître a été ouverte. De mon côté, je pourrais me contenter de pleurer les morts et de m immoler de rage ou de tristesse, mais ma rencontre avec une certaine Eilidh Walden va chambouler mes plans. Bien plus, en fait, que tout ce que j aurais pu m imaginer...

Chronique :

Ce premier volume de Phénix et Lukaïna est le troisième roman de Nergäl que je lis. Si je devais définir le gros point positif de ce roman, c'est l'univers de l'auteur, qui tout en exploitant les classiques (vampires et loup-garous), parvient à instaurer du sang neuf en amenant d'autres créatures que l'on voit peu souvent sous forme humanoïde (licorne, phénix ou dragons). Il y a un réel effort de se distinguer et cela m'incite à lire la suite malgré tout. Malgré tout, car, hélas, je n'ai pas été entièrement convaincue par ma lecture.

L'écriture en elle-même m'a déçue. Il subsiste nombre de répétitions qui rendent certains passages lourds et qui auraient pu être évitées. Il y a aussi des incohérences dans certaines scènes. Le scénario ne m'a pas transporté non plus malgré de très bonnes idées. Peut-être la faute à la longueur du roman en lui-même : assez court, il ne permet pas à certains personnages d'être développés comme il faut et donne parfois l'impression que tout se précipite... et pas forcément pour le mieux. Je ne vais pas disserter là-dessus sur cinquante pages. Disons que certaines choses sont amenées comme si tout était évident pour le lecteur, comme le fait de livrer une licorne à ses ennemis parce qu'elle a fait quelque chose de grave avec l'un d'eux, alors même que les licornes sont en voie de disparition et que le rôle des personnes qui la bannissent est de les protéger coûte que coûte. Sans compter que les raisons pour lesquelles leur sang est si spécial ne sont pas tant que ça explicitées. Du moins, c'est ce que j'ai compris et autant dire que le comportement de Jaym et Ashandia m'a choqué, mais pas dans le bon sens. Je suis certaine que tout était clair pour l'auteur, mais ça ne l'a pas du tout été pour moi. Je suis même retournée en arrière pour voir si j'avais manqué quelque chose, en vain. Un autre exemple concret concerne les deux héroïnes et le secret qu'elle partage, point central du scénario, ainsi que l'apparition de certains de leurs pouvoirs. Voir que tout le monde s'en moquait m'a dérangé. De la part des dragons, on peut le comprendre à la fin, mais cela ne justifie a priori pas l'indifférence de tous. Par ailleurs, la révélation était évidente dès le départ (c'est-à-dire lors de la première manifestation des particularités du phénix et lors de la première rencontre entre les deux héroïnes), ce qui m'amène à me demander pourquoi le secret n'a pas été éventé plus vite, histoire de faire avancer le récit vers d'autres révélations moins évidentes, plutôt que d'entretenir un faux mystère. Sans compter que les deux héroïnes semblent manquer de perspicacité et que les autres personnages ont l'air franchement idiots de ne jamais réagir. Il y a d'ailleurs un autre problème du même genre lorsque notre louve recherche un vampire dangereux, qui se rend auprès de deux autres personnages centraux de l'histoire. Aucun des protagonistes ne semble s'en inquiéter plus que cela, alors que cela a été mon premier réflexe en tant que lectrice, or cette indifférence a des conséquences graves.

Je pense que Mongili peut faire bien mieux. Elle a de l'imagination, et ses personnages ont un fort potentiel, ce que ce soit les deux héroïnes (Ashandia et Eilidh), Jaym et son alter-ego bien particulier ou même les plus secondaires comme Homayoon (même si le côté détraqué de mon esprit passe son temps à le renommer "Honeymoon") ou Duncan. Je lirai donc la suite, car je ne suis pas à l'abri d'une bonne surprise comme avec le second volume de Go to hell, et le "ou" d'Eilidh à une certaine proposition m'intrigue. Mais, là, je ne peux me répandre en compliments en faisant mine d'ignorer ce qui m'a gêné, car je ne pense pas que ce serait rendre service à l'auteur.

Points forts :

  • l'univers et ses personnages
  • un réel potentiel

Points faibles :

  • l'écriture encore parée de défauts de jeunesse qui auraient dû être corrigés
  • des incohérences

Share

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 32 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2022 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text