La Porte d'Orphée, de Tim Kring

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

La Porte d'Orphée

Titre : La Porte d'Orphée

Titre Original : Shift

Auteur : Tim Kring

Nombre de Tomes : 1

Nombre de pages : 422

Éditeurs : Michel Lafon

Prix : 19€50

Genre : Thriller, Fantastique

Résumé :

Octobre 1963 : Un mois avant l'assassinat du président Kennedy.

Chandler Forrestal, jeune étudiant fauché, n'aurait jamais dû entrer dans ce bar. Il n'aurait jamais dû parler à cette belle brune, ni lui offrir un verre. Car la C.I.A l'a choisi comme cobaye d'une "expérience" destinée à tester les effets du LSD sur l'esprit humain. Chandler en ingère une dose massive et développe d'effrayants pouvoirs psychiques : hyper-vigilance, lecture dans les pensées, prise de contrôle du cerveau, ou capacité à provoquer des hallucinations...

Le jeune homme devient malgré lui une arme parfaite, convoité à la fois par des agents de la C.I.A et des tueurs de la mafia. Et ses fascinantes aptitudes risquent de le mener beaucoup plus loin qu'il ne l'imagine.

Jusqu'à changer le cours de l'histoire ?

 

Critique :

Ce livre, comme l'indique le résumé, se déroule un mois avant l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy, mais quand on continue le résumé, on se demande ce que l'assassinat de J. F. K. a à voir avec les évènements du livre. Tout.

Chandler, c'est ce mec paumé, fils, petit-neveu de gouverneur des États-Unis qui a tout perdu. C'est celui qui se fait avoir par une prostituée sous les ordres de la CIA. Le LSD qu'elle lui a fait prendre lui fait obtenir plus pouvoirs psychiques qu'on ne peut imaginer au premier abord.

Dans tout ça, on se retrouve avec une intrigue rondement menée, quoique lassante au bout d'un moment. J'ai presque eut l'impression qu'on tournait en rond, même si en fait non. Également, je m'attendais à une histoire explicite de descente aux enfers, mais c'est plus fin que ça. Bien sûr, il y a une descente aux enfers, et une Eurydice à aller chercher. Mais c'est assez implicite. De plus, Orphée ne représente pas ici le héros mythologique, la porte d'Orphée c'est ce qui permet à Chandler d'user de ses pouvoirs psychiques.

Et comme souvent, tout le livre est un flashback de ce qui se passe dans le prologue. Qui est cet enfant de feu ? Un ange ? Le Diable ? On finit par le savoir. Et rétrospectivement, il veut dire beaucoup de chose quand on arrive à la fin de l’œuvre, ce prologue.

  • Points positifs :
    • Les personnages sont intrigants. Je n'ai pas dis attachants. (Sauf B.C., je trouve.)
    • Vous ne verrez plus la drogue de la même manière.
    • L'intrigue est intéressante...
  • Points négatifs :
    • ... mais elle devient un peu lassante vers le milieu de l'ouvrage.
    • Les éléments du puzzle sont parfois durs à mettre à leur place.

Share

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 16 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2022 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text