Souvenir de demain, Jean-Pierre Fontana (recueil de nouvelles)

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails


Titre: Souvenir de Demain

Auteur : Jean-Pierre Fontana

Nombre de tomes : 1

Nombre de pages : 452

Éditeur : Armada

Prix : 22 € (version papier),  6 € (version numérique)

Genre : S.F.

Résumé :

Les seize nouvelles de ce recueil ont été écrites entre 1964 et 2008 et sont représentatives de la palette de talents dont fait preuve Jean-Pierre Fontana. Elles recouvrent avec la même réussite tous les genres de l’imaginaire : Science-Fiction, Fantasy, Fantastique.

Entrer dans ses univers, c’est parcourir à ses côtés les sentiers de la grande imagination à travers les horizons chimériques, les mondes fous et les territoires d’illusions.

Au programme : planètes extra-terrestres, quêtes héroïques, horreurs quotidiennes et lendemains qui déchantent.

Des (anti-) héros qui se retrouvent bien malgré eux aux centres de conflits interstellaires, résolvent les mystères de leur planète ou sont en lutte face à des quotidiens déshumanisés.

Nouvelle 1 : Meurtre : facteur infini : Le Tueur Temporel vient pour tuer le Premier Homme afin que l'humanité n'existe pas. Mais si l'humanité n'existe pas, alors le Tueur non plus, donc le Premier Homme ne meurt pas. Donc le Tueur vient pour le tuer...

Partie I : An premier : Ère Spaciale

Nouvelle 2 : Les déporté d'Aldénagar :Gerl, un humain, se retrouve dans un monde qu'il ne connaît pas d'un simple clignement d'yeux. Il rencontre Aramavro, une créature possédant une puissance télépathique hors norme.

Nouvelle 3 : Plaisirs nocturnes : Le protagoiste, un soldat de la NFS enquête sur un meurtre. Nouvelle cadavre exquis, il ne faut pas être surpris de ce qu'on pourrait croire être une incohérence scénaristique.

Nouvelle 4 : La caresse de l'aube : Observatrice, la protagoniste et ses compagnons d'infortune se sont crashés sur une planète où il semble règner la paix et où il ne semble pas y avoir de créatures malfaisantes. Mais les apparences sont parfois trompeuses, et ce n'est pas toujours ce qu'on croit être bon d'habitude qui le restent sur ces planètes étrangères.

Partie II : Les faiseurs de miracles

Nouvelle 5 : Le traquenard d'Octane : Gilmar Querzadac arrive sur Octane, planète étrange s'il en est. Mais tout ce qu'il voit n'est-il pas illusion ?

Nouvelle 6 : La vallée de Hurle Grioche : Wolgam, guerrier sirkatôs, a entendu le signal, celui qui préside au rassemblement. À chaque fois il est revenu, à chaque fois sa femme l'a revu. Mais cette année, elle attendra « éternellement... »

Nouvelle 7 : La forêt de Perdagne : Le seigneur halaguen Silgan de Bagestron se rend, à l'avis de tous, vers la folie et la mort. En chemin, il rencontre Ayaelle, une jeune femme mystérieuse qui va l'accompagner.

Partie III : Aux portes des ténèbres

Nouvelle 8 : Le Pied Jadois : Monsieur Pricifi est un vendeur de jouets, de jeux et autres objets de son temps. Il pourrait paraître tout à fait normal, si ce n'était le Pied Jadois qui trônait fièrement au milieu de sa vitrine, et son étrange légende.

Nouvelle 9 : Le sourire de Mona Lisa : Victor Perri se laisse aller devant la télé, mais un image floue et en pointillé vient déranger son film. Petit à petit, il apprend à l'aimer. À ses dépends ?

Nouvelle 10 : La fille aux yeux ténèbres : Julien, qui a perdu femme et fils parce qu'il pensait que travailler d'arrache-pied pour vivre correctement suffirait à les garder, sait que sa vie est ratée. Pourtant, il rencontre une jeune fille autiste.

Partie IV : Retour à la terre I

Nouvelle 11 : Point de rupture : Nello Freschetti vient de trouver un nouvel emploi. C'est bien payé, mais les conditions sont... particulières.

Nouvelle 12 : Les tocards : Enrique Carcaza a presque réussi à faire croire à la société qu'il n'existe plus, il lui suffit de simuler sa mort. En tout cas, avec Arthur, Belle et les autres, ils font une belle bande de tocards.

Nouvelle 13 : La traque : Tcherdenek n'en croyait pas ses oreilles. Bientôt, il leur faudrait un permis de circuler pour les pietons. Sauf qu'il n'avait pas 500 € à débourser pour se l'acheter, alors il se décida à frauder.

Partie V : Retour à la terre II

Nouvelle 14 : La poupée : Simon et Sonia ont un bébé. Simon doit aller travailler à 5h de train, laissant Sonia et le bébé seuls. Sonia sombre doucement dans la folie.

Nouvelle 15 : Je vais t'ouvrir, m'amour : Marc et Hazène ne dorment plus ensemble, il ne font plus l'amour. En revanche, ils sont en très bonne santé grâce aux contrôleur-analyseur qu'Hazène a fait installer chez eux.

Nouvelle 16 : La fille, la fleur et l'oiseau mort : Bob et Beth se rencontrent, Bob veut aider Beth, il reste avec elle. La vie est dure, mais ils trouvent de la nourriture pour eux deux. Et ni le brouillard empoisonné ni les groupes de garçons plus fort qu'eux ne les empêcheront de s'aimer.

 

Critique :

C'est ce que j'appelle de la pure S.F.. En effet, si l'on est réfractaire aux planètes inconnues, aux situation incongrues et aux aliens, à la Terre dans quelques années, décennies, siècles, mieux vaut ne pas lire ce recueil. Heureusement pour moi, j'adore ça.

Le roman a cela de particulier qu'on peut prendre tout son temps pour décrire ses personnages, ses lieux, etc. mais dans une nouvelle, que nenni. Tout doit se faire très vite. Bien souvent la description des personnages est tout bonnement absente, tout comme celle des lieux.

L'écriture de Jean-Pierre Fontana (JPF) a cela d'étrange qu'elle nous plonge dans des univers tous plus bizarres les uns que les autres, pourtant jamais je ne me suis trouvée dépaysée. Toujours il y a quelque chose, une touche, une couleur, un son, qui rappelle qu'on n'est pas sur Terre, ou pas sur « notre » Terre.

Soyons préparés à quitter notre monde, mais ayons l'esprit ouvert à tous ces autres univers qui existent. Les créatures étranges que nous rencontrerons ne nous paraîtrons pas si étranges une fois que nous nous serons glissés dans leur esprit, dans leurs pensées, dans leur âme. Car après tout, il n'y a qu'un pas entre Fantasy et S.F. et rien ne laisse présager la plupart du temps l'apparition de l'un ou de l'autre.

Le recueil se décompose en plusieurs parties, dans lesquelles les nouvelles ont plus ou moins de lien entre elles. En général, c'est un lien de genre. Personnellement, j'ai moins aimé les 4è et 5è parties, elles se déroulent sur une Terre à moitié morte où les hommes n'ont plus d'espoir, même les protagonistes. Ce sont même généralement des hommes malheureux dont on raconte l'histoire. Petite anecdote, la partie 4 et la première nouvelle de la partie 5 sont liées entre elles. On y retrouve certains personnage car elles viennent d'une vague idée de roman que l'auteur n'a jamais réalisé.

Moi qui ai l'habitude de lire de la jeunesse, j'ai été surprise de voir des mots crus, de la sexualité dans ces textes, avant de me rappeler que oui, c'était un recueil pour adultes, pas pour des gamins. Les sujets traités sont aussi complexes que la mort, l'amour, la politique, le transfert d'âme, l'abandon, et j'en passe.

Quoiqu'il en soit, oui nous avons un très bon recueil de très bonne nouvelle. Et si vous l'avez entre les mains sans l'avoir encore lu, un conseil : savourez-le. Chacune de ces nouvelles est à savourer, à digérer lentement et à faire germer dans son esprit.

 

  • Points positifs :

 

Une écriture qui permet de se plonger très facilement dans les histoires.

 

Des univers qui laissent imaginer tellement d'autres histoires.

Des thèmes variés et qui vont très bien avec le genre.

 

  • Points négatifs :

 

Il ne faut pas ne pas aimer la S.F. et ce qui sort de l'ordinaire.

 

 

Editions Armada

Share

   

Connexion  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 32 invités et aucun membre en ligne

   
   
Copyright © 2019 Edenia - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER for the template - Edenia for the text